Menu
A+ A A-

Le pétrole monte un peu, achevant calmement une semaine agitée

prix du petrole New YorkNew York: A l'issue d'une semaine marquée par de nombreuses hésitations, mais sans mouvement hebdomadaire marqué, les cours du pétrole se sont contentés d'une petite hausse vendredi, faute d'actualité cruciale pour l'or noir.
Le cours du baril de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août a gagné 27 cents à 45,95 dollars sur le New York Mercantile Exchange, signant ainsi une légère hausse hebdomadaire.

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a avancé de 24 cents à 47,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), s'inscrivant lui aussi en petite progression sur la semaine.

"Il n'y a pas eu beaucoup d'actualité" liée au pétrole, a reconnu Andy Lipow, de Lipow Oil Associates. "Le marché continue d'évoluer entre les mêmes niveaux. D'un côté, il est sous la pression d'une surabondance persistante. De l'autre, il profite de problèmes de production."

Les cours avaient beaucoup hésité en milieu de semaine, gagnant deux dollars le baril, pour les reperdre la séance suivante, sans que le marché trouve assez de visibilité dans les rapports mensuels du département américain de l'Energie (DoE), de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

Parmi les nouvelles vendredi sur une limitation de l'offre, la major ExxonMobil a déclaré "une situation de force majeure sur son terminal de Qua Iboe au Nigeria", a rapporté M. Lipow. "C'est un nouveau problème qui affecte la production du pays."

Le Nigeria, premier exportateur africain d'or noir, a été frappé au printemps par une accélération des sabotages dans la région pétrolière du delta du Niger, ce qui avait considérablement réduit sa production, même si elle s'est depuis largement remise.

Ce dernier cas de force majeure, "c'est largement de la routine", a relativisé dans une note Tim Evans, de Citi. "On peut toujours s'attendre à ce que la production nigériane dépasse en juillet les 1,53 million de barils de juin."

- Reprise des puits aux USA

Néanmoins, il reconnaissait que le marché évoluait "dans un optimisme prudent" qu'il attribuait plutôt à des signes jugés favorables sur la demande. Il a cité "un produit intérieur brut (PIB) meilleur que prévu en Chine pour le second trimestre, ainsi que des ventes de détail supérieurs aux attentes en juin aux Etats-Unis".

Toujours sur la Chine, Phil Flynn, de Price Futures Group évoquait "des chiffres encourageants sur la demande" chez le deuxième consommateur mondial d'or noir, dont les raffineries fonctionnent à un rythme élevé alors que la production de brut baisse, ce qui laisse espérer une accélération des importations.

Sur un autre plan, M. Flynn remarquait que l'attentat de Nice, où plus de 80 personnes ont été tuées par un camion jeudi soir, n'avait que brièvement pesé sur le marché, alors qu'un tel événement est susceptible de faire baisser la demande européenne et, plus largement, d'accroître l'aversion au risque.

Dans un premier temps, les cours ont baissé, a-t-il reconnu. Mais l'impact économique va probablement être limité. C'est triste à dire (...) mais je crois que les marchés ont intégré le risque terroriste et n'y réagissent plus comme on pourrait s'y attendre.

Enfin le marché n'a guère semblé réagir à l'annonce d'une petite hausse hebdomadaire du nombre de puits de pétrole aux Etats-Unis, même si certains analystes craignent que le récent rebond de ce décompte, établi par le groupe parapétrolier Baker Hughes, annonce une reprise de la production américaine.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte un peu, achevant calmement une semaine agitée


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite