Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu, dans une actualité réduite

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont perdu un peu de terrain lundi à New York, dans un marché qui manquait toujours de visibilité sur le niveau à venir de l'offre et n'a guère trouvé de réponses dans une actualité limitée.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin a perdu 22 cents à 58,93 dollars en clôture sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, où les échanges étaient limités en raison d'un jour férié, le cours du baril de baril de Brent pour livraison en juin est resté presque stable, perdant un cent à 66,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Il n'y a pas eu grand-chose de nouveau, a reconnu Bart Melek, de TD Securities. Ce qui se passe, c'est que les gens continuent à se préoccuper de la perspective d'une offre toujours excédentaire.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) produit 31,3 millions de barils par jour, selon une étude de l'agence Bloomberg News pour le mois d'avril, la production ne baisse pas très vite aux Etats-Unis et les chiffres de cette semaine sur les réserves américaines pourraient bien plomber les cours du WTI après leur publication mercredi, a-t-il énuméré.

Les perspectives sur la production américaine sont une des grandes inconnues sur le marché, qui a semblé en partie reprendre confiance dans une future réduction de l'offre au cours des dernières semaines.

Au cours du seul mois dernier, le Brent (côté à Londres) a progressé de 21% et le WTI de 25%, soit, dans les deux cas, la plus forte hausse depuis mai 2009, ont souligné les experts de Commerzbank.

Il n'y a pas de raison de fond à la flambée enregistrée lors des dernières semaines par les prix du pétrole, que l'on peut avant tout attribuer à de la spéculation sur une baisse de l'offre au second semestre, ont-ils nuancé. On attend toujours une baisse notable de la production américaine.

Pour certains observateurs, plusieurs éléments sont cependant de bon augure, comme l'annonce la semaine dernière du premier recul hebdomadaire depuis environ cinq mois des réserves du terminal de Cushing (Oklahoma, sud), qui sert de référence aux prix du WTI, ou la baisse persistante du nombre de puits en activité aux Etats-Unis.

L'Opep a, elle, fourni au marché une des rares actualités du jour avec son rapport mensuel, mais elle n'a pas réellement changé la donne en rejetant sur les spéculateurs la responsabilité de la baisse de plus de moitié des cours entre juin et janvier.

On peut difficilement reprocher aux spéculateurs d'essayer de se sortir d'un marché orienté à la baisse, a relativisé Tim Evans, de Citi.



(c) AFP


Commenter Le pétrole baisse un peu, dans une actualité réduite


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a plongé mardi à son plus bas niveau depuis octobre 2017...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite