Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu, dans une actualité réduite

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont perdu un peu de terrain lundi à New York, dans un marché qui manquait toujours de visibilité sur le niveau à venir de l'offre et n'a guère trouvé de réponses dans une actualité limitée.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin a perdu 22 cents à 58,93 dollars en clôture sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, où les échanges étaient limités en raison d'un jour férié, le cours du baril de baril de Brent pour livraison en juin est resté presque stable, perdant un cent à 66,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Il n'y a pas eu grand-chose de nouveau, a reconnu Bart Melek, de TD Securities. Ce qui se passe, c'est que les gens continuent à se préoccuper de la perspective d'une offre toujours excédentaire.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) produit 31,3 millions de barils par jour, selon une étude de l'agence Bloomberg News pour le mois d'avril, la production ne baisse pas très vite aux Etats-Unis et les chiffres de cette semaine sur les réserves américaines pourraient bien plomber les cours du WTI après leur publication mercredi, a-t-il énuméré.

Les perspectives sur la production américaine sont une des grandes inconnues sur le marché, qui a semblé en partie reprendre confiance dans une future réduction de l'offre au cours des dernières semaines.

Au cours du seul mois dernier, le Brent (côté à Londres) a progressé de 21% et le WTI de 25%, soit, dans les deux cas, la plus forte hausse depuis mai 2009, ont souligné les experts de Commerzbank.

Il n'y a pas de raison de fond à la flambée enregistrée lors des dernières semaines par les prix du pétrole, que l'on peut avant tout attribuer à de la spéculation sur une baisse de l'offre au second semestre, ont-ils nuancé. On attend toujours une baisse notable de la production américaine.

Pour certains observateurs, plusieurs éléments sont cependant de bon augure, comme l'annonce la semaine dernière du premier recul hebdomadaire depuis environ cinq mois des réserves du terminal de Cushing (Oklahoma, sud), qui sert de référence aux prix du WTI, ou la baisse persistante du nombre de puits en activité aux Etats-Unis.

L'Opep a, elle, fourni au marché une des rares actualités du jour avec son rapport mensuel, mais elle n'a pas réellement changé la donne en rejetant sur les spéculateurs la responsabilité de la baisse de plus de moitié des cours entre juin et janvier.

On peut difficilement reprocher aux spéculateurs d'essayer de se sortir d'un marché orienté à la baisse, a relativisé Tim Evans, de Citi.



(c) AFP


Commenter Le pétrole baisse un peu, dans une actualité réduite


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite