Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit à New York dans un marché toujours incertain

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole rebondissait jeudi à l'ouverture à New York, juste sous le seuil des 50 dollars le baril, dans un marché qui continue à hésiter entre une offre excessive et l'espoir de voir baisser la production à moyen terme.
Vers 14H10 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars, actuellement le plus échangé prenait 1,09 dollar à 49,93 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Il revenait ainsi en grande partie sur sa nette baisse de la veille, de plus d'un dollar, qui avait suivi la publication par les Etats-Unis d'une nouvelle hausse de leurs réserves hebdomadaires de brut à un niveau sans précédent depuis 1930.

Les cours restent erratiques, a résumé Gene McGillian de Tradition Energy. Le rapport d'hier ne laisse entrevoir aucun changement dans l'excès d'offre, qui a récemment contribué à faire baisser les prix à leur plus bas niveau en six mois.

Depuis juin, les cours du brut ont perdu un peu plus de la moitié de leur valeur, et cette évolution a été encouragée en novembre lorsque l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a décidé de ne pas abaisser son plafond de production.

Toutefois, le marché hésite quant à sa direction, ce qui laisse penser qu'il a assimilé beaucoup de ces pressions à la baisse, a tempéré Gene McGillian. Mais tant que l'on ne verra pas une baisse des niveaux de production, en Amérique du Nord ou ailleurs, ou une amélioration de l'activité économique, en Europe ou en Chine, on va continuer à tanguer.

Depuis janvier, le marché obtient un peu de soutien d'une série de réductions d'investissements dans les grands groupes pétroliers, avec encore jeudi des annonces en ce sens du français Total.

Cependant, même si le groupe va mener une coupe drastique de ses coûts et investissements cette année, cela va mettre du temps avant de déboucher sur une baisse de la production, a prévenu Gene McGillian.

Parmi les autres facteurs de soutien, le dollar s'affaiblit alors que l'Europe entrevoit (peut-être, avec de la chance) deux développements optimistes avec un cessez-le-feu entre l'Ukraine et la Russie, et un sommet des dirigeants européens pour trouver un compromis sur le plan d'aide à la Grèce, a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

L'affaiblissement momentané du billet vert rend plus intéressants les échanges pétroliers, qui sont libellés en monnaie américaine.

jdy/jld/nas

TOTAL







Commenter Le pétrole rebondit à New York dans un marché toujours incertain


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite