Menu
A+ A A-

La chute du pétrole rebat les cartes des dépenses militaires

prix-du-petrole LondresLondres: La dégringolade des cours du brut, qui ont perdu plus de 50% depuis la mi-juin, impactera les budgets de défense dans le monde, restreignant les marges de manoeuvre des pays producteurs mais élargissant celles des consommateurs, selon une étude du cabinet américain IHS.
Alors que le baril de Brent est récemment passé sous la barre symbolique des 60 dollars, les budgets des pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord (MENA) sont mis sous pression. Les dépenses liées à la défense dans cette région grande productrice de brut devraient donc se stabiliser l'année prochaine, alors qu'elles avaient bondi de près de 30% entre 2011 et 2014, d'après le rapport d'IHS publié vendredi.

Par contre, la baisse des cours du pétrole devrait avoir un effet positif sur la croissance économique en Chine, en Inde et en Indonésie (grands consommateurs de brut, ndlr) et aidera les finances gouvernementales de ces pays, pointe l'étude. La Chine et l'Inde devraient donc continuer à afficher une croissance de leur budget de défense de plus de 5% dans les prochaines années.

Pour la première fois depuis 2010, les dépenses mondiales liées à la défense sont reparties à la hausse en 2014, affichant une très légère progression de 0,85% (à 1.597 milliards de dollars).

Cette croissance est principalement attribuable au ralentissement de la baisse du budget militaire des États-Unis (numéro 1 mondial) mais aussi à une forte croissance des dépenses en Russie (+17,8% en 2014, à 2.500 milliards de roubles) et dans la région MENA.

Le cabinet IHS, spécialisé dans le secteur énergétique, envisage une stabilisation des dépenses mondiales en matière de défense au cours des deux prochaines années, pointant que tout dépendra de l'évolution des crises géopolitiques en cours.

Préoccupés par les actions russes en Europe de l'Est, beaucoup de pays de la région ont commencé à annuler les réductions nettes engagées suite à la crise financière mondiale tandis que les opérations américaines contre l'EI (organisation de l'État islamique) ont permis d'enrayer la chute des dépenses de fonctionnement, qui a été l'une des principales causes du déclin (du budget américain) ces trois dernières années, expliquent les experts d'IHS.

Le cabinet américain prévoit enfin que l'OTAN cesse, à partir de 2019, de réunir plus de la moitié des dépenses mondiales de défense, alors qu'elle comptait encore pour près des deux tiers de celles-ci en 2010.

jb/oaa/nas

IHS INC.







Commenter La chute du pétrole rebat les cartes des dépenses militaires


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite