Menu
A+ A A-

Le pétrole finit sur une chute de presque 4 dollars à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont enregistré une très forte chute mardi à New York, restant englués dans une spirale baissière affectant le marché depuis juin, sur fond de surabondance de l'offre et de craintes sur la demande mondiale en brut.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre a perdu 3,90 dollars, à 81,84 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à son plus bas niveau depuis le 28 juin 2012.

Il s'agit aussi de la plus grosse chute en pourcentage (4,5%) des prix de l'or noir coté à New York sur une séance depuis novembre 2012, selon l'agence de presse Dow Jones Newswires.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance plongeait sous la barre des 84 dollars le baril, à des niveaux plus vus depuis novembre 2010.

Les prix ont dégringolé de près de 24% depuis mi-juin à New York, tandis qu'à Londres ils ont perdu près de 27% sur cette période.

Les nouvelles prévisions de l'AIE (l'Agence internationale de l'Énergie, ndlr) qui a revu en baisse ses attentes pour la demande mondiale en 2014 et en 2015, combinées à l'absence d'appel à une réunion d'urgence de l'Opep, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, ont précipité une nouvelle chute des prix, a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Du fait de la faiblesse de la croissance économique mondiale, l'agence table désormais sur une demande planétaire d'or noir de 92,4 millions de barils par jour (mbj) en 2014 et 93,5 mbj en 2015 (contre respectivement 92,6 mbj et 93,8 mbj auparavant).

Le marché semble avoir capitulé. D'importants seuils techniques ont été franchis au cours des dernières semaines et tout porte à croire que la chute (des prix du pétrole) n'est pas prête de s'arrêter à moins d'une action rapide de l'Opep, a jugé Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque.

Par le passé, l'Opep, qui pompe un tiers du brut mondial (environ 30 mbj), a pu moduler son offre pour maintenir les prix du brut à un niveau qui lui convenait.

Mais récemment, ses membres, qui se réunissent le 27 novembre à Vienne, n'ont pas manifesté de volonté unanime de réduire leur production, des dissensions apparaissant même entre eux.

Il semble que les membres du cartel préfèrent jouer la carte de l'offre et de la demande, en se disant qu'un plongeon des prix finira par avoir des répercussions sur les investissements dans le secteur pétrolier et entraînera in fine une réduction de l'offre, a estimé M. Lipow.







Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite