Menu
A+ A A-

Le brut rebondit à New York, alors que le dollar baisse

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont rebondi mardi à New York, après leurs fortes pertes de la veille, soutenus par un net affaiblissement de la monnaie américaine, qui rend les matières premières plus attractives.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai, dont c'était le dernier jour de cotation, a terminé à 108,15 dollars, en hausse de 1,03 dollar par rapport à la veille.

Le contrat à échéance juin, qui devient mercredi la référence, a fini en hausse de 59 cents à 108,28 dollars.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance juin a en revanche cédé 28 cents à 121,33 dollars.

Les cours avaient chuté de plus de 2,50 dollars lundi, dans un contexte d'inquiétude sur les marchés financiers après l'abaissement de la perspective de la note de la dette des Etats-Unis par l'agence Standard & Poor's.

Après un début de séance en baisse sur le marché new-yorkais, "on assiste à un changement d'atmosphère sur les marchés, avec une hausse des actions et le dollar qui recommence à chuter", a constaté Matt Smith, de Summit Energy.

Ce recul du billet vert "a provoqué un retournement de tendance", a poursuivi l'analyste.

Un tel mouvement rend en effet le brut, libellé en dollars, plus attractif pour les acheteurs munis d'autres devises. Il pousse par ailleurs les investisseurs à placer leur argent dans les matières premières pour se protéger d'une perte de valeur de leurs autres actifs.

Au Nigeria, le chef de l'Etat sortant Goodluck Jonathan a été proclamé vainqueur de l'élection présidentielle, une annonce accueillie par des émeutes meurtrières.

Le pays est le premier producteur d'or noir du continent africain. "Son pétrole est aussi un substitut pour le pétrole libyen. Si des pertes de production intervenaient également au Nigeria, cela aurait pour conséquence une pénurie de pétrole de haute qualité", ont commenté les analystes de Commerzbank.

Pour Matt Smith cependant, aucune opération visant des installations pétrolières n'avait été rapportée mardi.

"Le Moyen-Orient présente probablement un risque plus important, surtout avec l'escalade de la violence en Syrie", a-t-il estimé.

Plusieurs personnes ont été tuées par balles mardi lorsque les forces de sécurité ont dispersé un sit-in de plusieurs milliers de personnes dans le centre du pays. Quelques heures plus tard, le gouvernement a annoncé une série de mesures censées desserrer son emprise sécuritaire, avec notamment une levée de l'état d'urgence.

De nouvelles manifestations au Yémen se sont également soldées par la mort de plusieurs personnes.

En Libye, où la guerre civile a fait 10'000 morts en deux mois, les combats se poursuivent, poussant les rebelles à demander officiellement l'envoi de troupes occidentales.

Selon Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, "le marché peut encore baisser, cinq ou huit dollars de plus. Il est inquiet pour la demande vu le niveau élevé des prix".

"Plus généralement, le marché pétrolier est bien approvisionné en raison de la baisse de demande habituelle au deuxième trimestre" avec la fin de l'hiver dans l'hémisphère nord, a relevé l'analyste.

rp

(AWP/20 avril 2011 06h20)

Commenter Le brut rebondit à New York, alors que le dollar baisse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite