Menu
A+ A A-

Le brut entame la semaine au sommet à New York

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole poursuivaient leur envolée lundi à l'ouverture à New York, caracolant à des niveaux inédits depuis septembre 2008 en raison des nouveaux combats en Libye.

Vers 14H30 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril s'échangeait à 105,75 dollars, en hausse de 1,33 dollar par rapport à vendredi.

Les cours avaient déjà bondi de plus de 20% en deux semaines. Ils ont atteint lundi pendant les échanges électroniques précédant la séance 106,95 dollars, le plus haut niveau constaté depuis le 26 septembre 2008.

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique se renchérissait de 88 cents à 116,85 dollars, sous son pic du 24 février (119,24 dollars).

"C'est une semaine effrayante qui s'ouvre pour le marché pétrolier", a résumé Phil Flynn, de PFG Best.

"Le risque est élevé en ce qui concerne l'offre, et ce que le marché nous dit clairement, c'est qu'il ne pense pas que la situation sera résolue rapidement", a-t-il ajouté.

Les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi ont lancé de nouveaux raids aériens pour contrer l'insurrection qui secoue le pays depuis trois semaines, visant notamment le port pétrolier stratégique de Ras Lanouf (est du pays).

Cette ville, "qui dispose d'environ 200'000 barils dans son terminal, abrite aussi la plus grande raffinerie du pays, d'une capacité de production de 220'000 barils par jour", a expliqué Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

"La situation en Libye évolue avec des combats plus violents, et ce qui semble être au moins une consolidation des positions du gouvernement", ont estimé les analystes de Barclays Capital.

"Même si le gouvernement sort vainqueur du conflit, il est improbable que le pétrole libyen ait le même accès aux marchés qu'avant, vu les réactions probables en Europe et ailleurs", ont-ils poursuivi.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait estimé jeudi que les pertes de la production libyenne représentaient de 850.000 à 1 million de barils par jour, soit plus de la moitié de la production du pays et environ 1% de la consommation mondiale.

"On sait que les raffineurs européens peinent à s'approvisionner en raison de la perte d'offre en Libye et le marché est très inquiet que ce genre de situation ne touche d'autres pays", a relevé Phil Flynn.

"Vendredi, des manifestations sont prévues en Arabie Saoudite, et on assiste à des manifestations dans de nombreux pays de la région", a-t-il ajouté.

Des milliers de gardes communaux ont manifesté lundi en Algérie, membre comme l'Arabie Saoudite de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

A Oman, le sultan, confronté à des manifestations quotidiennes, a décidé de remanier profondément son gouvernement.

La Maison Blanche a indiqué que les Etats-Unis n'excluaient pas de puiser dans leurs réserves stratégiques d'hydrocarbures pour endiguer la flambée des prix de l'or noir.

tt

(AWP/07 mars 2011 16h07)

Commenter Le brut entame la semaine au sommet à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite