Menu
A+ A A-

Le brut se replie à New York mais la hausse se poursuit à Londres

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole se sont repliés mardi à New York mais le Brent a poursuivi sa progression, avec un pic à plus de 102 dollars, alors que les investisseurs continuaient de surveiller la situation en Egypte.

Sur New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 90,77 dollars, en repli de 1,42 dollar.

Sur l'Intercontinental Exchange à Londres, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance en mars a clôturé à 101,74 dollars, en hausse de 73 cents, après être monté jusqu'à 102,08 dollars, son plus haut niveau depuis fin septembre 2008.

"Le marché s'habitue à la situation", a constaté Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock. La séance a été marquée par quelques mouvements en dents de scie, alors que les investisseurs évaluaient la situation en Egypte.

Des centaines de milliers d'Egyptiens ont envahi les rues pour la plus importante mobilisation en huit jours de contestation contre le président Hosni Moubarak appelé à partir après 30 ans au pouvoir, contestation qui a reçu le soutien de l'armée.

Dans l'après-midi, les pertes sur marché pétrolier se sont accrues après que plusieurs médias eurent rapporté que le président Moubarak ne se représenterait pas aux prochaines élections.

"Il y a l'espoir que la transition soit ordonnée, s'il devait y en avoir une. Il ne semble pas que l'armée va refouler les manifestants. Cela apaise certaines craintes du marché", a constaté Phil Flynn, de PFG Best Research.

L'Egypte n'est pas un producteur essentiel, mais il abrite deux voies stratégiques acheminant le brut du Moyen-Orient de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

Toutefois, les opérateurs gardaient un oeil sur la situation en Jordanie, où le roi Abdallah II a nommé un nouveau gouvernement après plusieurs manifestations de l'opposition.

"Les flammes du mécontentement continuent de se propager", a observé Phil Flynn. Après la Tunisie et l'Egypte, les investisseurs s'inquiétaient de la contagion des mouvements de protestation dans une région sensible, notamment à des pays producteurs de pétrole comme l'Algérie ou la Libye.

Les prix du Brent, échangé à Londres, ont de leur côté poursuivi leur marche en avant.

"Si le canal de Suez devait être fermé, les prix augmenteraient d'abord en Europe, puis aux Etats-Unis", a observé Rich Ilczyszyn.

De plus, le baril de WTI (West Texas Intermediate) échangé à New York était pénalisé par les réserves importantes qui s'accumulent aux Etats-Unis: une nouvelle hausse des stocks de brut était attendue mercredi dans le rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut auraient augmenté de 2,6 millions de barils et ceux d'essence de 2,2 millions de barils. Seuls ceux de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole) auraient reculé de 1,4 million.

Les opérateurs de marché aux Etats-Unis surveillaient aussi la progression d'une nouvelle offensive hivernale dans le centre du pays, accompagnée de fortes chutes de neige, de pluies verglaçantes et de vent en rafales.

"Il y a beaucoup d'inquiétudes au sujet de la tempête et de son impact sur la demande", a rapporté Phil Flynn.

rp

(AWP/02 février 2011 06h21)

Commenter Le brut se replie à New York mais la hausse se poursuit à Londres


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite