Menu
A+ A A-

Le brut monte prudemment, le marché guette le dollar et la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient en hausse prudente jeudi en cours d'échanges européens, soutenus par un recul relatif du dollar face à l'euro, dans un marché cependant toujours agité par les inquiétudes sur l'Italie et la contagion de la crise des dettes en zone euro.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 113,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, montant de 83 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 90 cents à 96,64 dollars.

Les prix du pétrole étaient dominés par une forte volatilité, suivant les fluctuations du dollar et des Bourses européennes, dans un marché toujours agités par les inquiétudes sur la situation de l'Italie, en dépit de la perspective de la démission prochaine du Premier ministre Silvio Berlusconi.

"Les prix du pétrole avaient gagné du terrain mercredi après les chiffres encourageants sur les stocks pétroliers américains", qui ont notamment montré une très forte chute des réserves de produits raffinés, "mais la tragédie qui se poursuit en Europe a rapidement mis un terme à l'euphorie des opérateurs", remarquait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Les craintes de voir l'Italie contrainte à demander une aide extérieure pour éviter de sombrer dans la crise de la dette ne cessaient de se renforcer, alors que les taux des obligations italiennes à 10 ans évoluent autour de 7% un taux jugé ingérable pour les emprunts de la troisième économie de la zone euro.

"Une autre roue est en train de se décrocher du wagon de la zone euro... mais la différence est cette fois que les responsables européens eux-mêmes admettent ne pas avoir de plan de sauvetage pour sauver une économie de la taille de l'Italie, et cela pousse les marchés à battre en retraite", poursuivait M. Hufton.

Cependant, après avoir glissé en début d'échanges européens sous la barre de 1,35 dollar pour la première fois depuis un mois, l'euro tentait cependant de rebondir, et le regain de faiblesse du dollar face à la monnaie européenne, conjugué à un rebond des Bourses, offrait un peu de répit aux prix du baril.

Une dépréciation du dollar rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le marché pétrolier continuait par ailleurs de bénéficier des tensions croissantes sur le dossier du nucléaire iranien, après la diffusion mardi d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) faisant état de "sérieuses inquiétudes" concernant les ambitions militaires du programme nucléaire de Téhéran.

Selon un responsable français interrogé par l'AFP, de nouvelles sanctions occidentales devraient concerner "le pétrole" et limiter encore les flux financiers iraniens.

L'Iran est le deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et contrôle le détroit d'Ormuz, passage maritime stratégique par lequel transite 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

rp



(AWP / 10.11.2011 12h46)


Commenter Le brut monte prudemment, le marché guette le dollar et la zone euro


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite