Menu
A+ A A-

Le pétrole repart à la hausse, l'oeil sur les faibles stocks américains

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont repris leur ascension vendredi, stimulés par le faible niveau des stocks de brut américains, qui contribuent à tendre le marché, déjà inquiet d'une insuffisance d'offre.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre a pris 0,81%, pour clôturer à 90,65 dollars, un sommet en clôture depuis mi-novembre.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en octobre, il a gagné 0,73%, à 87,51 dollars.

Après une séance de consolidation, avec quelques prises de bénéfices, les cours de l'or noir ont repris de la hauteur, entraînés par le rapport de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), publié jeudi.

Il a montré que les stocks commerciaux de brut avaient diminué bien davantage que prévu, de 6,3 millions de barils alors que les analystes en attendaient le tiers.

Les réserves américaines sont désormais à leur plus bas niveau depuis début décembre. Elles n'ont plus été si faibles à cette période de l'année depuis cinq ans.

Les stocks d'essence aux États-Unis ressortent, eux aussi, à un volume modeste, plus observé depuis novembre.

"Ces chiffres sont de nature à faire monter les prix du brut et de l'essence", a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.


"Cette tendance est à l'oeuvre depuis cinq semaines, et les stocks ont décliné de 29 millions de barils" sur cette période, a insisté l'analyste.

L'effet que produit le reflux des stocks sur les prix est accentué par le fait que les réserves stratégiques américaines n'ont plus été aussi appauvries depuis près de 40 ans, ajoute, dans une note, Carsten Fritsch, de Commerzbank.

Dans le même temps, "les États-Unis produisent à une allure record, mais avec la baisse des puits en cours d'exploitation, il pourrait être difficile de garder le rythme ou de l'augmenter", met en garde Andy Lipow.

Après avoir sensiblement monté jusqu'au début de l'année, le nombre de puits en activité est retombé, avec un parc équivalent à ce qu'il était il y a 19 mois, avant la flambée des cours consécutive à l'invasion de l'Ukraine.

Entraînés par l'annonce, mardi, de la prolongation des réductions de production par l'Arabie saoudite et d'exportations par la Russie, "les prix restent orientés par l'offre", jugée insuffisante par rapport à la demande, rappelle, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

Au dernier trimestre 2023, le déséquilibre entre offre et demande devrait atteindre deux millions de barils par jour, "ce qui est suffisant pour compenser les incertitudes quant à la croissance en Chine et en Europe", estime Edward Moya.

Andy Lipow table sur un Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. à 95 dollars à Noël, avec un WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. autour de 90 dollars.

(c) AFP

Commenter Le pétrole repart à la hausse, l'oeil sur les faibles stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétrole réclamée

    Le jeudi 30 mai 2024

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des soupçons d'entente sur les prix dans l'industrie pétrolière et gazière aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite