Menu
A+ A A-

Le pétrole piétine, malgré les signes d'accélération de la demande américaine

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé mercredi quasiment à l'équilibre pour la seconde séance d'affilée, toujours coincés par le climat d'appréhension quant à un possible grippage de l'économie mondiale, malgré une nouvelle accélération de la demande américaine.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a terminé en petite hausse de 0,05%, à 84,99 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en mai, a lui cédé 0,12%, à 80,61 dollars.

"Les craintes (d'un décrochage économique) sont toujours là", a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Plusieurs indicateurs sont venus assombrir encore un peu plus, mercredi, l'horizon de l'économie américaine.

Les créations d'emplois dans le secteur privé sont ressorties très en deçà des attentes (145.000 contre 261.000) en mars, selon les chiffres publiés par le cabinet ADP, tandis que l'indice d'activité ISM dans les services a, lui aussi, déçu, pour mars également.

A cela s'ajoute, pour Andy Lipow, la perspective d'un environnement de taux élevés "pour un moment" et le rebond moindre que prévu de la demande chinoise de pétrole.

Quant à l'annonce surprise de baisses massives de productions par des membres du cartel OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés de l'accord OPEP+), qui avait fait bondir les prix lundi, elle fait l'objet d'un certain scepticisme d'une partie des traders.


"On a déjà vu l'OPEP promettre des réductions, et ils ne s'y sont que très rarement tenus", rappelle Andy Lipow.

Pour Ryan McKay, de TD Securities, le fait que les cours soient parvenus à se maintenir aux niveaux de lundi témoigne de la fermeté du marché car, dans le même temps, les Bourses et les matières premières agricoles se sont repliées.

Ils ont été aidés en cela par le rapport de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), selon lequel les stocks commerciaux de brut ont baissé de 3,7 millions de barils aux États-Unis la semaine dernière, soit beaucoup plus qu'attendu (-1,7 million).

La demande a continué à montrer des signes de raffermissement, grâce au regain de l'essence, du kérosène, mais surtout des produits distillés (+14% sur une semaine), dont fait partie le gazole.

"Ces chiffres sont bons", a commenté Matt Smith, pour qui "la tendance est positive". En moyenne sur quatre semaines, indicateur suivi par les analystes, la demande d'essence est ainsi supérieure de 3,9% à son niveau d'il y a un an à la même époque.

Autre marqueur d'une demande soutenue, les stocks d'essence sont descendus de 4,1 millions de barils sur la semaine, soit le double de ce qui était attendu (-2 millions).

La publication a donné un coup de fouet aux prix de gros de l'essence aux États-Unis, qui ont frôlé leur plus haut niveau depuis neuf mois.

(c) AFP

Commenter Le pétrole piétine, malgré les signes d'accélération de la demande américaine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite