Menu
A+ A A-

Le gaz européen poursuit son repli, le pétrole stable

Prix du pétroleZurich: Les prix du gaz européen poursuivaient mardi leur recul, retrouvant le niveau affiché en juin dernier, alors que l'Europe a fait état de stocks presque totalement remplis pour faire face à l'hiver. Ceux du pétrole demeuraient quasiment stables.
Peu après 09h00 mardi, le contrat à terme du TTF néerlandais, référence du gaz naturel en Europe, se négociait à 93,50 euros le mégawattheure (MWh), après avoir fléchi la veille au soir à 96,50 euros le MWh et être repassé sous la barre des 100 euros le MWh, une première depuis la mi-juin.

"Les prix ont considérablement baissé par rapport à ce que nous avons vu en août et en septembre, grâce à un temps doux en automne dans toute l'Europe et à des niveaux de stockage élevés avant l'arrivée de l'hiver", ont commenté à l'AFP les analystes d'Energi Danmark. Le contrat du TTF pour livraison immédiate a même brièvement sombré en terrain négatif, une première depuis octobre 2019.

"Il semble que la production a augmenté un peu trop rapidement et que les gazoducs du bassin du Permien (aux États-Unis) ne pouvaient pas simplement gérer cette production", a pour sa part estimé dans sa note Edward Moya, analyste d'Oanda. PVM Energy estime que les réserves de gaz naturel de l'Union européenne sont remplies à 92%.

Alors que les températures en Europe devraient rester plus douces que d'habitude pour cette période de l'année, l'offre abondante de gaz naturel liquéfié (GNL) a permis de remplir les sites de stockage de gaz en Europe, le taux de stockage de l'Allemagne atteignant 96%. Par ailleurs, la semaine dernière, les gouvernements de l'Union européenne se sont réunis pour soutenir des mesures urgentes visant à lutter contre le coût élevé de l'énergie, notamment un plafonnement des prix, en plus d'un plan visant à mettre en place des achats communs de gaz naturel.

Fin août, le TTF avait grimpé jusqu'à 342,005 euros le MWh, à moins de 3 euros de son record historique atteint en mars quelques jours après le début de l'invasion russe de l'Ukraine. Les prix du gaz naturel en Europe évoluent toutefois à des niveaux toujours élevés, en hausse de 40% depuis le début de l'année.

Du côté du pétrole, les prix demeuraient mardi matin quasiment stables, après avoir fléchi lundi dans le sillage d'indicateurs maussades pour l'activité en Europe et au Royaume Uni. L'économie britannique s'est encore détériorée en octobre d'après l'indicateur avancé PMI Flash Composite, au plus bas depuis près de deux ans et signe supplémentaire que le Royaume-Uni se dirige vers la récession.

Le recul de l'activité économique s'est aussi fortement accéléré en octobre dans le secteur privé en zone euro, renforçant la crainte d'une récession en Allemagne, selon l'indice PMI Flash.

Du côté de la Chine, si la croissance a rebondi au troisième trimestre, les espoirs d'un retour à la normale de l'activité ont été douchés par le président Xi Jinping, qui a réaffirmé lors du congrès du Parti communiste qui l'a reconduit au pouvoir, le bien-fondé de sa politique "zéro Covid".


Ces perspectives continuent de peser sur l'avenir de la demande d'or noir tandis que le dollar qui reste fort prolonge la pression sur le prix des matières premières.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre cédait tout juste 0,03% à 93,23 dollars, après avoir lâché 0,25% à 93,26 dollars lundi soir. Quant aux 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison le même mois, ils abandonnaient 0,36% à 84,28 dollars, après avoir faibli de 0,55 la veille en soirée à 85,05 dollars.

(c) AFP

Commenter Le gaz européen poursuit son repli, le pétrole stable



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite