Menu
A+ A A-

Les confinements en Chine et le dollar fort font plier le pétrole

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu perdu pied lundi avec la crainte qu'un éventuel confinement massif en Chine, pour faire face à la résurgence du Covid-19 à Shanghai et Pékin, ne déprime la demande d'énergie.
L'idée que des confinements puissent empêcher les déplacements mais également limiter l'activité industrielle a fait perdre 4,06% au baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., pour livraison en juin, qui a conclu à 102,32 dollars.

En séance, le baril de pétrole de la Mer du Nord est même brièvement passé sous la barre des 100 dollars à 99,66 dollars (-6,55%) pour la première fois depuis deux semaines.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison le même mois, référence américaine, a cédé 3,45% à 98,54 dollars. Il est aussi descendu en séance au seuil de 95 dollars (-6,50%), proche de son plus bas depuis le début de la guerre en Ukraine.

"On a le Covid qui s'étend à Pékin et avec cela, l'inquiétude qu'un confinement général soit imposé" dans la capitale chinoise, a indiqué Bob Yawger de Mizuho USA.

Le spécialiste précise que la demande chinoise de brut est déjà en chute de 1,2 million de barils par jour du fait des restrictions sanitaires sévères mises en place à Shanghai.
"Ce chiffre pourrait grossir. Il y a des tonnes de raisons pour le penser, car la situation à Shanghai n'a pas l'air de s'améliorer rapidement" a commenté l'analyste.
La demande chinoise pour certains types de carburants (essence, gazole et kérosène pour l'aviation) a également déjà reculé de 20% en avril 2022 par rapport à un an plus tôt, rapporte l'agence Bloomberg en citant des sources au ministère de l'Energie chinois.


La Chine est le plus gros importateur de pétrole brut.

Depuis début avril, la quasi-totalité des 25 millions d'habitants de Shanghai sont confinés.

Et Pékin vit depuis lundi sous la menace d'un confinement après une rare flambée épidémique dans la capitale, alors que des dépistages massifs sont menés en pleine rue et que les supermarchés sont pris d'assaut.

Un autre facteur a plombé les cours du brut: la montée du dollar.

Face à l'euro, le billet vert est au plus haut depuis 25 mois.

"Le dollar fort n'aide pas les prix du pétrole et cela ne devrait pas s'arranger alors que la Fed s'apprête à probablement accroître les taux d'intérêt de 50 points de base le 4 mai prochain", a souligné Bob Yawger.

La Banque centrale américaine devrait relever les taux dans cette ampleur au moins quatre fois d'affilée, estiment les investisseurs, ce qui favorise le dollar, devenant plus rémunérateur.

En Lybie, la production a repris sur des sites qui avaient été perturbés par des blocages, a affirmé le ministre de l'Energie aux agences financières.

"Ceci dit, les prix du pétrole ont peu de chance de baisser beaucoup plus alors que la production russe continue de diminuer", tempérait Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

Les prix du baril restent en hausse sur six mois de plus de 16% pour le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et de plus de 14% pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., tandis que l'aluminium gagne plus de 7%.

(c) AFP

Commenter Les confinements en Chine et le dollar fort font plier le pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 07 février 2023 à 13:50

    BP freine la transition énergétique malgré un résultat dopé …

    Londres: Le géant des hydrocarbures britannique BP a annoncé mardi un résultat annuel dopé par les cours des hydrocarbures, accompagné d'importantes distributions...

    mardi 07 février 2023 à 11:55

    Le pétrole grimpe encore après le séisme en Turquie

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient mardi en réaction à la fermeture d'un important terminal d'exportation turque après les séismes qui ont...

    lundi 06 février 2023 à 21:25

    Le pétrole rebondit avec le séisme en Turquie et de nouvelle…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, soutenus par la crainte de dégâts sur des oléoducs après le séisme...

    lundi 06 février 2023 à 15:00

    ⛽️ Carburants: Légère baisse des prix à la pompe après l'env…

    Paris: Les prix des carburants se sont envolés ces dernières semaines en raison de la fin des ristournes, mais ils sont repartis...

    lundi 06 février 2023 à 13:20

    Le Kurdistan d'Irak suspend "par sécurité" ses exp…

    Erbil: Le Kurdistan d'Irak a annoncé lundi suspendre par mesure de "sécurité" ses exportations pétrolières qui passent par la Turquie et représentent...

    lundi 06 février 2023 à 12:15

    Le pétrole grimpe légèrement après les nouvelles sanctions c…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient lundi après avoir dévissé de plus de 8% la semaine passée, l'entrée en vigueur de nouvelles...

    vendredi 03 février 2023 à 21:10

    Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu un nouveau trou d'air vendredi, après la publication d'un chiffre américain de créations...

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 6 février 2022 Les cours du pétrole rebondissaient après avoir dévissé de plus de 8% la semaine passée.

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite