Menu
A+ A A-

Le baril de pétrole WTI sous les 50 dollars à une semaine de l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Le prix du baril de pétrole WTI est tombé jeudi sous la barre des 50 dollars pour la première fois depuis octobre 2017 à une semaine d'une réunion de l'Opep, pénalisé par la crainte d'un surplus d'offre.
Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en janvier perdait 54 cents vers 11H30 GMT par rapport à la clôture de mercredi, à 49,75 dollars. Vers 08H40 GMT, la référence américaine du brut est tombée à 49,41 dollars, son plus bas depuis presque quatorze mois.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance valait 57,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 84 cents vers 11H30 GMT. Vers 08H40 GMT, le baril de référence en Europe est tombé à 57,50 dollars, également à son plus bas niveau depuis début octobre 2017.

Depuis leurs sommets en quatre ans atteints il y a presque deux mois, les prix du pétrole ont perdu environ 35%, pénalisés par des craintes d'un surplus d'offre et par des doutes sur la capacité de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses partenaires à s'accorder sur une réduction de leur production, lors de leur sommet qui se tiendra les 6 et 7 décembre à Vienne.

"Selon le président Poutine (qui s'est exprimé mercredi), la Russie est +absolument à l'aise+ avec un prix du pétrole (de Brent, ndlr) à 60 dollars", ont fait valoir les analystes de Commerzbank.

Et dans la même journée, le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh, en visite au Nigeria, "a dit clairement que l'Arabie saoudite ne réduirait pas sa production seule", ont également souligné les analystes de Commerzbank.

Ce à quoi son homologue nigérian a répondu qu'il était encore trop tôt pour savoir si son pays défendrait une baisse de la production ou non.

L'Arabie saoudite sous pression


A une semaine du sommet de l'OPEP et de ses partenaires, dont la Russie fait partie, de telles déclarations ne constituent "pas une perspective très encourageante", a souligné Tamas Varga, analyste pour PVM.

Alors que l'Arabie saoudite s'était prononcée il y a quelques semaines pour une baisse de la production, plusieurs commentateurs ont souligné la position difficile dans laquelle se trouve le pays avec le meurtre du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, dont il est accusé.

Pour le royaume, il est important de conserver le soutien de la Maison Blanche, qui à plusieurs reprises a clairement affiché sa préférence pour un pétrole moins cher.

La semaine dernière encore, le président américain Donald Trump a remercié ostensiblement Ryad pour la baisse des cours du pétrole, après avoir témoigné un soutien appuyé au régime saoudien dans l'affaire Khashoggi.

De plus, les derniers chiffres "sur les stocks américains de pétrole brut ont ajouté une pression supplémentaire sur les marchés, affectant clairement les prix", ont jugé les analystes d'ActivTrades, alors que les États-Unis pompent à des niveaux records.

Mercredi, selon les chiffres publiés par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), les réserves de pétrole brut ont augmenté pour la dixième semaine de suite.

Depuis la mi-septembre, les réserves américaines de brut ont crû de plus de 56 millions de barils.


(c) AFP

Commenter Le baril de pétrole WTI sous les 50 dollars à une semaine de l'Opep



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite