Menu
A+ A A-

Le pétrole termine en hausse à l'approche d'une réunion de l'Opep

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Après avoir flirté avec le seuil symbolique des 80 dollars le baril, le pétrole londonien a terminé en modeste hausse vendredi à l'approche d'une importante réunion de l'Opep à Alger ce week-end, entraînant le pétrole new-yorkais dans son sillage.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a clôturé à 78,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 10 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Il est monté en cours de séance jusqu'à 80,12 dollars, avant de redescendre rapidement.

"Les traders surveillent de très près la barre symbolique des 80 dollars qui, encore une fois, a fait preuve de résistance", a relevé Matt Smith, de ClipperData.

"Faute de parvenir à remonter au plus haut de l'année, soit 80,50 dollars, les investisseurs en ont profité pour engranger quelques profits", a-t-il estimé.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour novembre, dont c'est le premier jour de cotation comme contrat de référence, a terminé à 70,78 dollars, en hausse de 46 cents.

Il a gagné jusqu'à 1,48 dollar en cours de séance avant de se replier quand le Brent n'est pas parvenu à rester au-dessus des 80 dollars.

Les acteurs du marché ont d'autant plus modéré leur enthousiasme à l'approche de la clôture qu'est prévue, dimanche, une rencontre entre des représentants de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses partenaires, dont la Russie.

Ils doivent jauger l'état du marché mondial et éventuellement amender l'accord par lequel ils se sont engagés, fin 2016, à limiter leurs extractions dans l'idée de faire remonter les cours du brut.

"Ils ne vont probablement pas prendre de décisions fermes mais peut-être indiquer leur intention d'accroître leur production pour compenser les pertes en provenance d'Iran", a souligné M. Smith.

Les États-Unis ayant décidé d'imposer des sanctions sur tout pays important du pétrole iranien à partir de novembre, les exportations de Téhéran devraient en effet fortement chuter dans les mois à venir, diminuant d'autant l'offre d'or noir sur le marché mondial.

Le président américain, après avoir accusé l'OPEP de "pousser pour des prix du pétrole toujours plus hauts", a exhorté jeudi le cartel à "baisser ses prix maintenant".

L'Arabie saoudite et la Russie ont déjà appelé en juin à modifier l'accord qui les lie. L'Iran avait alors accusé Ryad de céder à la pression américaine.

Le président américain compte de fait sur ses alliés saoudiens, premier exportateur mondial de pétrole, pour compenser l'effet des sanctions visant directement les exportations iraniennes et ainsi éviter, à l'approche des élections législatives de novembre aux États-Unis, une flambée des prix du carburant.


(c) AFP

Commenter Le pétrole termine en hausse à l'approche d'une réunion de l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 25 avril 2019 à 22:07

    Le pétrole londonien échoue à clore au-dessus de 75 dollars

    Londres: Le pétrole a dépassé les 75 dollars le baril en séance en Europe jeudi pour la première fois en six mois...

    jeudi 25 avril 2019 à 15:48

    L'Irak deviendrait le 3e exportateur de pétrole du monde en …

    Bagdad: L'Irak devrait produire près de six millions de barils par jour (mbj) en 2030, a estimé jeudi l'Agence internationale de l'énergie...

    jeudi 25 avril 2019 à 10:47

    Le pétrole brent dépasse 75 dollars pour la première fois de…

    Londres: Le baril de Brent a dépassé jeudi les 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre, dopé par le durcissement...

    jeudi 25 avril 2019 à 06:34

    Le pétrole recule en Asie après la hausse des réserves améri…

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer, jeudi en Asie, les investisseurs réagissant toujours à la hausse de la production et...

    mercredi 24 avril 2019 à 22:09

    Le pétrole hésite à la clôture, entre stocks américains et s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mercredi, hésitant entre une hausse des stocks américains de brut...

    mercredi 24 avril 2019 à 18:40

    Les stocks de pétrole brut montent plus que prévu aux USA (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une hausse plus forte que prévu la semaine dernière tandis que...

    mercredi 24 avril 2019 à 12:21

    Le pétrole recule un peu avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les stocks américains...

    mercredi 24 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole se replie en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, les investisseurs attendant de savoir si l'Organisation des pays...

    mardi 23 avril 2019 à 21:52

    Le pétrole continue à monter avec les sanctions américaines …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur hausse mardi au lendemain d'une décision américaine de stopper les exemptions aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite