Menu
RSS
A+ A A-

Le brut évolue en ordre dispersé, le marché scrute toujours l'Arabie

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient en ordre dispersé lundi en fin d'échanges européens, dans un marché nerveux qui reste dans l'attente d'une décision de l'Arabie saoudite quant à une éventuelle hausse de sa production.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en juillet s'établissait à 119,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 82 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 89 cents à 98,40 dollars.

"En l'absence d'évènement majeur (lundi), l'attention continue de se porter sur l'éventuelle augmentation de la production de l'Arabie saoudite", observait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

Mercredi à Vienne, les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) n'avaient pas réussi à aboutir à un consensus sur une éventuelle modification de leur production, laissant de facto leurs quotas inchangés.

L'Arabie saoudite, premier producteur de l'Opep, avait proposé lors de cette même réunion de relever les quotas du cartel, mais s'était heurtée à l'intransigeance de la moitié des Etats membres, menés par l'Iran et le Venezuela.

Les analystes s'attendent depuis à ce que Riyad décide unilatéralement d'augmenter sa production nationale afin de soulager le marché en permettant aux prix du baril de redescendre.

Par ailleurs, l'écart entre les prix du Brent et du "light sweet crude" a atteint un niveau record, à de plus de 20 dollars. Pour Filip Petersson, ce différentiel s'explique par des pressions opposées propres à chaque contrat.

Ainsi, les cours du baril new-yorkais plient sous le poids des niveaux toujours très élevés des stocks de brut entreposés au terminal de Cushing (Oklahoma, sud des Etats-Unis), qui servent à déterminer le prix du WTI, alors que la demande américaine reste terne, expliquait M. Petersson.

Les cours du Brent étaient en revanche soutenus par une augmentation saisonnière de la demande asiatique ainsi que par les conflits persistants en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, selon M. Petersson.

"De violents combats ont suivi de nouvelles offensives des fidèles de Mouammar Kadhafi", renforçant par là même les perturbations sur la production du pays, notait M. Petersson. Les tensions dans cette région affectent plus les cours du Brent, plus sensible à la variation de la production de cette zone géographique.

Sur le plan de la demande mondiale, les marchés scrutaient la publication mardi de statistiques sur la consommation et la production industrielle en Chine, le second consommateur de pétrole au monde après les Etats-Unis.

"Les marchés guettent avec attention le moindre signe d'un ralentissement de la croissance économique chinoise, qui entraînerait une diminution de la demande mondiale de pétrole", prévenait Myrto Sokou, analyste de la maison de courtage Sucden.



Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite