Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit, entraîné par l'optimisme à Wall Street

prix du petrole clotureLondres: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en forte hausse vendredi après deux séances de recul marqué, les courtiers retrouvant de l'appétit pour les actifs à risque dans le sillage de Wall Street.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a fini à 65,49 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,88 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat d'avril a gagné 1,92 dollar, à 62,04 dollars.

"Nous avons observé une vague d'optimisme très forte (vendredi), liée davantage à un retour des investisseurs vers les actifs risqués dans le sillage de Wall Street et à un recul du dollar plutôt qu'aux fondamentaux du marché du pétrole", a réagi Bob Yawger de Mizuho USA.

Le dollar reculait un peu face à un panier de devises étrangères, un recul de la devise américaine rendant moins onéreux et donc plus attractifs les achats de matières premières libéllés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

A Wall Street, les trois principaux indices progressaient de plus de 1,5% peu avant la clôture, grâce à un rapport encourageant sur l'emploi aux Etats-Unis.

Le pétrole a ainsi rebondi après une nette baisse des prix mercredi et jeudi suivant la publication d'un rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (EIA) sur les stocks de brut aux Etats-Unis.

Ce rapport a fait état d'une hausse des stocks de brut et d'une nouvelle progression de la production américaine.

"Les investisseurs réalisent que la réaction des marchés (mercredi et jeudi) a été sans doute excessive", a observé James Williams de WTRG.

Recul des puits actifs


Vendredi, cet état d'esprit optimiste a été exacerbé par la publication du nombre de puits de pétrole actifs aux Etats-Unis, un indicateur avancé de la production américaine publié par la société Baker Hughes.

Cette société a fait état d'un recul de 4 unités à 796 puits lors de la semaine écoulée.

"Ce chiffre suggère qu'il pourrait y avoir une pause dans la production américaine qui collectionne les records depuis plusieurs semaines", a estimé M. Yawger.

La remontée des prix ces derniers mois, alimentée par l'OPEP, a en effet permis aux producteurs américains de doper leurs extractions de pétrole non conventionnel.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires, dont la Russie, sont en effet tenus jusqu'à la fin de l'année par un accord de réduction de leur production dans le but d'écouler les stocks mondiaux et soutenir la hausse des prix.

Mais un rapport de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) publié lundi a renforcé les craintes sur l'ampleur de la production américaine dans les prochaines années.

"Il faut noter que selon l'AIE, l'OPEP devrait perdre des parts de marché sur les deux prochaines années" si ses baisses de production sont maintenues, ont souligné les analystes de JBC Energy.

"L'OPEP pourrait être obligée de prendre des mesures supplémentaires si l'enthousiasme qui a accueilli leur annonce initiale continue de s'estomper", a estimé Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.


(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit, entraîné par l'optimisme à Wall Street


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 30 octobre 2020 à 21:03

    Les cours du pétrole enregistrent leur pire semaine depuis a…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini sur une fausse note vendredi, en conclusion de la pire semaine en cinq...

    vendredi 30 octobre 2020 à 13:53

    Victime du plongeon du baril, ExxonMobil subit une perte

    New York: Le géant américain du pétrole ExxonMobil vient de passer son troisième trimestre de suite dans le rouge à cause d'une...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:28

    Chevron, affecté par la chute du prix du baril, passe dans l…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron, affectée par la chute des cours du brut et de ses marges depuis le début...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:18

    Total voit son bénéfice chuter mais se maintient dans le ver…

    Paris: Total a annoncé vendredi être parvenu à rester dans le vert au troisième trimestre malgré la chute des cours du pétrole...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:14

    Les cours du pétrole peinent à finir la semaine sur une bonn…

    Londres: Les prix du pétrole n'arrivaient pas à se maintenir à flot vendredi, en conclusion d'une terrible semaine pour les cours, préoccupés...

    jeudi 29 octobre 2020 à 20:59

    Craintes pour la demande: le pétrole chute encore de plus de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore chuté jeudi pour la deuxième séance consécutive, au plus bas depuis début juin...

    jeudi 29 octobre 2020 à 17:04

    ExxonMobil va supprimer environ 1900 emplois aux Etats-Unis

    Washington: Le pétrolier américain ExxonMobil, affecté par la baisse de la demande et la chute des prix du pétrole en raison de...

    jeudi 29 octobre 2020 à 13:29

    Le pétrole flanche de nouveau devant les inquiétudes sur la …

    Londres: Les cours du pétrole plongeaient jeudi de plus de 5% pour la deuxième séance consécutive, plombés par la propagation rapide du...

    jeudi 29 octobre 2020 à 12:10

    Le pétrole au plus bas depuis quatre mois, peur sur la deman…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau en forte baisse jeudi, touchant un plus bas depuis le 15 juin, alors que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite