Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York avant les stocks américains

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse jeudi à New York, sur un marché dans l'expectative avant la publication de nouveaux chiffres sur l'état des stocks américains, où on attendait une confirmation des excédents actuels.
Vers 14H15 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, perdait 31 cents à 28,04 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Après une nouvelle débandade mercredi, qui a vu le WTI chuter de près de 7%, plombé par la dégringolade des Bourses et l'accumulation d'informations confirmant la persistance des excédents mondiaux, les cours semblaient un peu plus hésitants.

Mais la perspective d'un nouveau gonflement des stocks de brut aux Etats-Unis, annoncée mercredi soir par l'association professionnelle API, "n'enlève aucune pression à la baisse", a souligné Kyle Cooper, chez IAF Advisors.

L'API a prédit que les stocks de stocks de brut ont augmenté de 4,6 millions de barils lors de la semaine achevée le 15 janvier. Les stocks de produits distillés auraient pour leur part progressé de 1,5 million de barils et ceux d'essence de 4,7 millions de barils la semaine dernière.

La prévision médiane des analystes interrogés par l'agence Bloomberg est légèrement plus optimiste: elle laisse attendre un gonflement de seulement 2,2 millions de barils pour le brut, tandis que les réserves d'essence auraient augmenté de 1,9 million de barils, et celles de produits distillés (dont le diesel et le fioul de chauffage) de 800.000 barils.

En cas de bonne surprise, c'est-à-dire d'augmentation moins importante qu'attendu dans un contexte d'excédents généralisés, "les prix pourraient éventuellement se maintenir un moment", a estimé M. Cooper.

"Mais je ne crois pas que les déséquilibres du marché vont s'améliorer notablement dans les quelques mois à venir", a-t-il ajouté, "je ne crois pas que nous ayons atteint un niveau plancher".

Le cours de référence du baril de Brent de la mer du Nord coté à Londres avait terminé la journée mercredi au plus bas depuis novembre 2003, et celui du WTI au plus bas depuis mai 2003.

Mais le changement de contrat de référence du WTI entre mercredi et jeudi a apporté un léger répit, puisque le contrat de mars s'affichait à peu près au même niveau que le contrat de février un jour plus tôt.

Pour autant, la plupart des analystes prévoient que les cours prolongent encore leur descente.

"Il y a un mouvement de panique auto-entretenu qu'on observe sur tous les marchés, matières premières, indices et devises", relevait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, soulignant que les fondamentaux de l'offre et de la demande n'ayant guère évolué entre le 1er janvier et maintenant, c'est cette panique auto-entretenue sur les marchés financiers qui explique la baisse des cours.

(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York avant les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite