Menu
A+ A A-

Le pétrole grimpe grâce à un dollar affaibli mais l'offre inquiète

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole grimpaient jeudi en fin d'échanges européens, aidés par un affaiblissement du dollar, mais la surabondance d'offre continue d'inquiéter les marchés.
Vers 16H15 GMT (18H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 64,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 20 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet gagnait 21 cents, à 60,13 dollars.

Les cours se sont repris jeudi, une fois les statistiques du Département américain de l'Énergie (DoE) digérées, profitant d'un léger accès de faiblesse du dollar après des annonces sans surprise sur la politique monétaire de la Réserve fédérales américaine (Fed).

Les prix du pétrole ont été soutenus par la baisse du dollar, estimait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

La baisse du billet vert rend en effet plus attractifs car moins onéreux les achats de pétrole, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

La veille, les prix du Brent et du WTI avaient souffert de la publication de statistiques en demi-teinte du DoE sur les stocks américains de pétrole.

Ces dernières ont fait état d'une baisse des stocks de brut, mais d'une hausse inattendue des réserves d'essence et d'une légère baisse de la demande de ce carburant en pleine saison des grands déplacements automobiles, ce qui a pesé sur les prix.

Ainsi, les cours du brut profitaient également d'un rebond technique après cette journée de mercredi en dent de scie, où les cours du Brent se sont échangés à 65,47 dollars le baril à leur plus haut et à 62,60 dollars à leur plus bas.

Les prix devraient d'ailleurs rester volatiles dans les prochains mois et très sensibles à toutes nouvelles concernant l'offre mondiale d'or noir.

La volatilité va rester dominante au moins tout l'été selon nos prévisions. Nous aurons donc régulièrement quelques sursauts de cours qui sont, comme c'est le cas aujourd'hui (jeudi), surtout liés à des rebonds techniques. Le marché reste globalement sans direction, résumait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Les prix du pétrole brut restent pour le moment dans la fourchette des 61-70 dollars pour le Brent et 57-63 dollars pour le WTI, mais il est trop tôt pour commencer à parler d'un retour à un équilibre des prix, commentaient les analystes de PVM.

C'est l'offre mondiale plutôt que la demande qui décidera de la direction des prix du pétrole, soulignaient-ils.

Et pour le moment, si la demande de pétrole montre des signes d'amélioration depuis le début de l'année, la production de pétrole mondiale continue de grimper.

cv/acd/pb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP



(c) AFP


Commenter Le pétrole grimpe grâce à un dollar affaibli mais l'offre inquiète


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    mardi 13 novembre 2018 à 09:24

    Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

    Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite