Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en hausse à New York malgré des signes inquiétants sur la demande

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole progressaient légèrement jeudi à l'ouverture à New York, les investisseurs restant prudents après des statistiques chinoises et européennes assombrissant les perspectives pour la demande en brut et attendant une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.
Vers 14H15 GMT le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, gagnait 31 cents, à 74,89 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché digère des indicateurs décevants en provenance de Chine et de la zone euro qui, alors qu'on s'est dernièrement beaucoup focalisé sur l'offre qui inonde le marché, rappellent que la demande en brut ne devrait pas être terrible dans les mois à venir, a souligné John Kilduff d'Again Capital.

La production manufacturière chinoise a de fait stagné en novembre, la croissance de la deuxième économie mondiale étant confrontée à d'importantes pressions, selon la banque HSBC.

En zone euro sur la même période, la croissance a ralenti à son plus bas niveau depuis juillet 2013, selon l'indice PMI composite publié par le cabinet Markit.

Parallèlement, l'espoir d'une réduction de la production de brut par les membres de l'Opec, à l'origine de plus d'un tiers du pétrole dans le monde, a pris un coup avec les dernières déclarations du ministre iranien du Pétrole, qui a assure que son pays n'avait aucune intention de réduire sa part de marché, a indiqué John Kilduff.

L'Opep doit se réunir le 27 novembre à Vienne et afin d'enrayer la chute des prix du pétrole, de près d'un tiers depuis mi-juin, certains pays ont appelé à une réduction de la production. Mais les pays du Golfe, Arabie saoudite en tête, apparaissent peu disposés à accepter cette perspective sans maintien de leur part dans un marché hautement concurrentiel.

Les commentaires du responsable iranien soulignent un peu plus la discorde qui persiste entre les membres du cartel, a souligné John Kilduff.

Les cours du brut profitaient quand même selon lui d'une demande qui reste solide aux Etats-Unis, à en croire l'accélération de la cadence des raffineries américaines rapportée mercredi par le rapport hebdomadaire sur les stocks de brut. De plus, l'attaque terroriste qui a eu lieu à Erbil mercredi rappelle qu'on ne peut pas entièrement effacer toute prime de risque géopolitique dans les cours du brut, a ajouté le spécialiste.

Un kamikaze a en effet fait exploser une voiture piégée mercredi, tuant quatre personnes à Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien généralement épargnée par les violences.

jum/jld/pb

HSBC HOLDINGS

PHILIP MORRIS INTERNATIONAL

MARKIT







Commenter Le pétrole ouvre en hausse à New York malgré des signes inquiétants sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite