Menu
A+ A A-

Le pétrole termine à son plus haut depuis neuf mois à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York se sont hissés à un nouveau plus haut depuis neuf mois, soutenus par la persistance des tensions et violences en Irak et des facteurs techniques au dernier jour de cotation du contrat le plus rapproché.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet, s'est apprécié de 83 cents, à 107,26 dollars, son niveau le plus élevé en clôture depuis le 18 septembre 2013, sur le New York Mercantile Exchange(Nymex).

La situation en Irak ne s'améliore pas. Et la décision par le président (Barack) Obama d'envoyer 300 conseillers militaires pour aider l'armée irakienne à faire face à la vaste offensive lancée le 9 juin par des insurgés menés par les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) rend les investisseurs fébriles, selon Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

Sur le terrain, les rebelles consolident leur contrôle sur les larges pans de territoires pris dans quatre provinces du nord et de l'est du pays, et tentent de se frayer un chemin en direction de Bagdad, l'un de leurs objectifs selon un chef du groupe.

Après la débandade des premiers jours, les forces armées tentent d'enrayer leur avancée. Mais 34 soldats ont été tués dans des combats nocturnes à Al-Qaïm (ouest), à la frontière syrienne, et au moins 30 miliciens chiites sont morts vendredi en repoussant une attaque d'insurgés contre Muqdadiyah, à 90 km au nord-est de Bagdad.

Le principal chef religieux chiite d'Irak a appelé vendredi à chasser rapidement les insurgés sunnites du pays.

Deuxième producteur de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), l'Irak détient plus de 11% des réserves prouvées dans le monde et produit actuellement près de 3,4 millions de barils par jour.

Les investisseurs craignent que les insurgés parviennent à contrôler des zones du sud du pays où sont installées la majorité des infrastructures pétrolières.

Pour les raisons plus techniques, les cours du baril de WTI ont aussi grimpé, selon l'analyste indépendant Andy Lipow, à l'approche de l'expiration du contrat pour livraison en juillet à la clôture.

Le prix de l'or noir a aussi profité selon lui de la remise en route après des travaux de maintenance de l'oléoduc Seaway reliant Cushing, le terminal pétrolier de l'Oklahoma où est entreposé le brut servant de référence au WTI, au golfe du Mexique.







Commenter Le pétrole termine à son plus haut depuis neuf mois à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite