Menu
A+ A A-

Le pétrole en repli, le gaz a atteint un plus haut depuis avril

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole se sont nettement repliés mercredi, après la vive hausse enregistrée depuis lundi dans le sillage de l'attaque du Hamas contre Israël et des représailles.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en décembre, a perdu 2,08% à 85,82 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en novembre, a chuté de 2,77% à 83,49 dollars.

"Les prix du brut sont en baisse après qu'une montagne de risques géopolitiques au début de la semaine n'a finalement entraîné aucun changement réel dans la production et le transit de brut", a noté Edward Moya, analyste pour Oanda.

Israël a poursuivi mercredi son pilonnage de la bande de Gaza, le Hamas et le Jihad islamique palestiniens annonçant eux des tirs de roquettes contre le sud et le centre d'Israël, au cinquième jour de la guerre déclenchée par une offensive sans précédent du Hamas.

Le conflit a déjà fait des milliers de morts.

Après avoir bondi de plus de 5% lundi, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. ont reculé depuis mardi.

"Les craintes d'une perturbation soudaine et inattendue de l'offre" ont été "écartées pour l'instant", tandis que celles d'un ralentissement de l'économie mondiale et donc de la demande d'or noir reprenent le dessus, souligne Tamas Varga, analyste chez PVM Energy.

Les analystes s'attendent cependant à une volatilité élevée des cours de l'or noir dans les jours à venir à mesure de l'évolution du conflit.

"La seule chose qui devient claire pour les négociants en énergie, c'est que le chemin vers la reprise de la croissance mondiale devient de plus en plus semé d'embûches", a encore souligné Edward Moya.

L'analyste voit le consommateur américain s'affaiblir et l'Allemagne tomber dans une récession plus profonde sans compter le ralentissement chinois.

ExxonMobil qui a annoncé racheter le producteur de pétrole et de gaz de schiste Pioneer Natural Ressources pour 60 milliards de dollars, était mal accueilli en Bourse où le titre perdait plus de 4% à Wall Street.


🔥 Le cours du gaz européen lui, a atteint mercredi en séance son plus haut niveau en plus de six mois, poussé par de nombreuses perturbations de l'offre en Finlande, Israël et potentiellement en Australie, tandis que les prix du brut flanchaient.

Après avoir touché 50 euros le MWh, son plus haut prix depuis début avril, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, a conclu en baisse de 5,87% à 46,50 euros le MWh.

Les prix du gaz européen ont rapidement augmenté depuis la clôture de vendredi dernier, "en raison des menaces sur l'approvisionnement, de l'augmentation du risque géopolitique et d'un temps plus froid", expliquent les analystes de DNB.

La Finlande a annoncé par ailleurs qu'elle soupçonnait qu'une intervention extérieure était à l'origine d'une fuite sur le gazoduc connecté à l'Estonie.

Les travaux de réparation du gazoduc prendront "au moins cinq mois", a estimé le gestionnaire du "Balticconnector".

Au large des côtes Israëliennes, le groupe Chevron a suspendu les activités de sa plateforme Tamar, sur instructions des autorités.

"L'Egypte signale que les importations de gaz israélien ont diminué d'environ 20%", soulignent les analystes de DNB.


Commenter Le pétrole en repli, le gaz a atteint un plus haut depuis avril



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite