Menu
A+ A A-

Le pétrole fait une pause malgré les risques géopolitiques, le gaz bondit

cours de clôture du pétroleNew York: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les craintes liées à une escalade géopolitique au Moyen-Orient se modérant, tandis que le gaz européen a accéléré sa hausse en raison d'une fuite sur le gazoduc Finlande-Estonie qui résulte probablement d'une "activité extérieure".
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en décembre, a cédé 0,56% à 87,65 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en novembre, a baissé de 0,47% à 85,97 dollars.

"Les prix du brut sont en recul en raison de prises de bénéfices car il est devenu clair qu'il faudra un nouvel élément catalyseur pour faire repartir les cours à la hausse et au-dessus du niveau de 90 dollars le baril", a commenté Edward Moya d'Oanda, quatre jours après l'attaque du Hamas en Israël.

Pour les analystes de JPM Commodities, "il n'y a pas eu d'impact immédiat sur la production mondiale de pétrole mais le marché note néanmoins que l'offre pourrait être perturbée si les États-Unis devaient faire appliquer très strictement les restrictions sur les exportations de pétrole iranien ou si les troubles devaient toucher le détroit d'Ormuz", verrou stratégique du golfe Persique par où transite une grande partie du pétrole mondial.

Lundi, les cours des deux références mondiales du brut s'étaient envolés après l'offensive surprise samedi du mouvement islamiste palestinien Hamas, le marché redoutant une escalade géopolitique et des perturbations de l'approvisionnement.

Sans impact immédiat sur l'équilibre entre offre et demande, les investisseurs portent de nouveau leur attention sur les perspectives économiques et la demande morose dans un environnement de taux élevés, mais "malgré la détente des prix" mardi, les marchés "restent perturbés" par la situation, "qui pourrait conduire à davantage d'instabilité et pousser le prix du baril à des niveaux plus vus depuis l'année dernière", a expliqué Ricardo Evangelista, analyste chez ActivTrades.

"Le grand point d'interrogation réside dans l'implication potentielle de l'Iran", souligne l'analyste.

Un affermissement des sanctions pétrolières américaines imposées à Téhéran pourrait encore contraindre l'offre et faire monter les cours.

L'ayatollah Ali Khamenei, plus haute autorité d'Iran, a démenti mardi que son pays était derrière l'attaque massive lancée samedi, tout en réaffirmant le soutien iranien "à la Palestine".

Le président américain Joe Biden quant à lui s'est dit prêt mardi à déployer des "ressources supplémentaires" pour soutenir Israël.


🔥 Côté gaz naturel européen, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, a pris plus de 12%, clôturant à 49,40 euros le mégawattheure (MWh). Le TTF a touché plus tôt mardi 49,82 euros le MWh, son plus haut prix depuis juin.

Le gestionnaire du réseau gazier finlandais avait annoncé dimanche la fermeture du gazoduc Finlande-Estonie en raison d'une fuite, rendant inopérant le dernier gazoduc en service de la Finlande après l'arrêt des importations russes.

L'institut de sismologie norvégien Norsar a détecté une "explosion probable" dans la nuit de samedi à dimanche dans la zone de la mer Baltique où se situe ce gazoduc.
(c) Afp

Commenter Le pétrole fait une pause malgré les risques géopolitiques, le gaz bondit



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    mercredi 10 avril 2024 à 20:55

    Le pétrole en hausse malgré le bond des stocks et l'inflatio…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un gain, mercredi, la menace d'une escalade entre Iran et Israël l'emportant sur...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite