Menu
A+ A A-

Le pétrole solide avant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens en attendant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks du pays, au lendemain de premiers données faisant état d'une baisse plus importante que prévu.
Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 61,06 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 86 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour janvier gagnait 76 cents à 52,41 dollars une heure après son ouverture.

Mardi, les chiffres de la fédération professionnelle API ont fait état d'une baisse des stocks de brut américains de 10,2 millions de barils sur la semaine achevée le 7 décembre, tandis que les analystes tablaient sur une diminution de 3,5 millions, a souligné Warren Patterson, analyste pour ING.

Plus tard dans la journée, les investisseurs s'intéresseront aux chiffres de l'Agence américaine d'information sur l'Énergie, considérés comme plus fiables.

Pour la semaine achevée le 7 décembre, les analystes tablent sur une baisse de 3,5 millions de barils des stocks de brut, sur une hausse de 2,25 millions de barils de ceux d'essence et de 1,85 million de barils de ceux de produits distillés, selon la médiane d'un consensus établi par Bloomberg.

De plus, "la baisse de la production en Libye cette semaine ajoute au sentiment haussier", a expliqué Bjarne Schieldrop, analyste pour SEB.

La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a indiqué lundi dans un communiqué avoir décrété l'état de "force majeure" dans le champ d'al-Charara, qui produit 315.000 barils par jour (b/j), sur une production globale libyenne de plus d'un million de barils par jour, selon la compagnie.

Ce blocage affectera également la production dans le champ voisin d'al-Fil (73.000 b/j) approvisionné en électricité par al-Charara, a déploré la NOC.

"Cependant, les investisseurs et les producteurs craignent un nouveau tsunami de pétrole de schiste américain à la fin 2019 et en 2020 tandis que de nouveaux oléoducs sont en train d'être installés" aux États-Unis, a ajouté M. Schieldrop.

Dans un rapport mensuel mardi, l'EIA a affirmé que la production américaine avait été de 11,5 mbj en moyenne en novembre, et qu'elle devrait être de 12,1 mbj en 2019.

Les investisseurs ont également pris connaissance mercredi du rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, sans que cela n'ait eu de conséquences sur les prix.

L'organisation, avec ses partenaires, s'est accordée la semaine dernière sur une future baisse de la production de 1,2 million de barils par jour, une annonce qui n'a pas permis aux cours de se reprendre durablement.


(c) AFP

Commenter Le pétrole solide avant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite