Menu
A+ A A-

Le pétrole monte un peu en attendant les réserves américaines

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, sur fond de risques géopolitiques et dans l'attente des données hebdomadaires sur les réserves américaines de pétrole.
Vers 11H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 65,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 51 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat d'avril prenait 54 cents à 61,25 dollars.

"Le cours du Brent s'installe autour de 65 dollars, aidé en partie par de données économiques chinoises robustes", qui ont notamment montré un recul de la production en janvier et février, ont relevé les analystes de Commerzbank.

En outre, le limogeage surprise du secrétaire d'État américain Rex Tillerson par un tweet du président Donald Trump mardi apportait un peu de soutien au cours, les investisseurs craignant de voir un regain de tension géopolitique peser sur l'offre mondiale de brut.

Le départ de M. Tillerson "accroît le risque de voir M. Trump ne pas confirmer l'accord sur le nucléaire iranien à la prochaine occasion et imposer de nouvelles sanctions qui affecteraient le secteur pétrolier", a-t-on prévenu chez Commerzbank.

Les investisseurs attendaient par ailleurs mercredi la publication du rapport officiel hebdomadaire sur le niveau des réserves américaines d'or noir, en quête d'indice sur l'offre et la demande des États-Unis, l'un des plus gros producteurs et consommateurs de pétrole au monde.

Selon le consensus des analystes interrogés, par l'agence Bloomberg, les stocks de brut auraient augmenté de 2,5 millions de barils lors de la semaine close le 9 mars, tandis que les réserves d'essence auraient baissé de 1,1 million de barils et celles de produits distillés de 1,7 million de barils.


(c) AFP

Commenter Le pétrole monte un peu en attendant les réserves américaines


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 05 mars 2021 à 12:26

    Le pétrole finit la semaine en trombe porté par l'approche p…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée vendredi pour atteindre de nouveaux records en plus d'un an, une hausse alimentée...

    jeudi 04 mars 2021 à 21:45

    Le pétrole gagne jusqu'à 5%, porté par la prudence de l'Opep…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont fortement appréciés jeudi, nourris par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

    jeudi 04 mars 2021 à 19:30

    Pétrole: l'Opep+ conserve une ligne prudente malgré le retou…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés, connus sous l'acronyme Opep+, ont adopté jeudi une...

    jeudi 04 mars 2021 à 17:22

    Le pétrole gagne 5%, rumeurs de maintien des coupes par l'Op…

    Londres: Les prix du pétrole s'appréciaient fortement jeudi, nourris par des rumeurs selon lesquelles l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et...

    jeudi 04 mars 2021 à 16:28

    Pétrole: début des pourparlers au sein d'un Opep+ face à une…

    Londres: Les membres de l'Opep+ ont débuté jeudi leurs discussions à huis clos pour décider des prochaines coupes de production d'or noir...

    jeudi 04 mars 2021 à 12:56

    Le pétrole secoué avant le début du sommet de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient agités en début de séance européenne jeudi, les investisseurs cherchant à anticiper les décisions de l'Opep+...

    jeudi 04 mars 2021 à 06:28

    L'Opep+ face à une équation à plusieurs inconnues

    Londres: Les membres de l'Opep+ se retrouvent jeudi pour décider des prochaines coupes de production d'or noir alors que l'entente entre la...

    mercredi 03 mars 2021 à 21:18

    Le pétrole accélère après les stocks américains et avant l'O…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement avancé mercredi, après un accès de faiblesse la veille, galvanisés par une chute...

    mercredi 03 mars 2021 à 18:47

    Le pétrole accélère après les stocks américains et avant l'O…

    New York: Les prix du pétrole avançaient nettement mercredi, après un accès de faiblesse la veille, galvanisés par une chute des réserves...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 1 mars 2021 A respectivement 67,70 dollars le baril de Brent et 63,81 dollars le baril de WTI, les deux contrats de référence avaient touché jeudi des niveaux plus vus depuis le 8 janvier 2020, avant de se replier vendredi.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite