Menu
A+ A A-

Le pétrole retombe après la prolongation d'un accord pétrolier

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a terminé en baisse lundi, touché par des prises de bénéfices quelques jours après la prolongation d'un accord de réduction de la production de brut entre l'Opep et ses partenaires.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en janvier, référence américaine du brut, a reculé de 89 cents pour clôturer à 57,47 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a terminé à 62,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en recul de 1,28 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

"Il n'y a pas eu de nouvelles majeures depuis l'annonce de la prolongation de l'accord pétrolier de Vienne. Un vieux dicton dit qu'un marché haussier doit être nourri tous les jours. Ce qui n'est pas le cas en ce moment", a indiqué Phil Flynn de Price Futures Group.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et dix autres pays, dont la Russie, ont renouvelé jeudi leur accord de baisse de production jusqu'à fin 2018 pour poursuivre leur effort de rééquilibrage du marché.

Le pétrole a connu une très forte hausse dans les semaines qui ont précédé cet accord, culminant à 58,95 dollars le 24 novembre pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et à 64,27 dollars le 6 novembre pour le Brent, des plus hauts en deux ans et demi.

Coup de pouce fiscal


Les investisseurs en profitaient donc pour prendre leurs bénéfices, "suivant l'adage +achetez la rumeur, vendez la nouvelle+", d'après Bill O'Grady de Confluence Investment.

Dans le même temps, la prolongation de l'accord pétrolier faisait craindre un bond de la production américaine sous l'effet de la hausse des prix, les Etats-Unis n'étant pas soumis à l'accord de limitation de la production.

Vendredi, le nombre de puits de pétrole actifs dans le pays recensé par l'entreprise Baker Hugues a augmenté "pour la troisième fois en quatre semaines", selon Commerzbank, avec deux puits supplémentaires, la production mensuelle s'affichant par ailleurs en hausse de 290.000 barils par jour en septembre par rapport au mois précédent.

Ces analystes estiment que si la grande réforme fiscale adoptée vendredi par les sénateurs américains est votée par le Congrès d'ici à la fin de l'année, la production de gaz ou de pétrole de schiste pourra avancer davantage, le secteur pouvant profiter de larges coupes fiscales.

"Le sentiment général est que la hausse de la production va se poursuivre, a commenté M. Flynn, ajoutant toutefois qu'elle "dépendra beaucoup du climat" dans les prochaines semaines.

"La météo très douce actuellement favorise la production américaine. Mais si le froid s'installe, elle pourrait connaître un ralentissement", a-t-il affirmé.


(c) AFP

Commenter Le pétrole retombe après la prolongation d'un accord pétrolier


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 juillet 2019 à 21:27

    Le pétrole baisse face au surplus d'offre et aux tensions co…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé pour la sixième séance de suite jeudi, réagissant à la crainte d'une offre...

    jeudi 18 juillet 2019 à 12:09

    Le pétrole morose au lendemain des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole remontaient sans entrain jeudi en cours d'échanges européens, après avoir souffert la veille, notamment du fait d'un...

    mercredi 17 juillet 2019 à 21:37

    Le pétrole recule avec la baisse de la demande américaine d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé pour la troisième journée de suite mercredi, lestés par l'annonce d'une hausse surprise...

    mercredi 17 juillet 2019 à 17:14

    USA: les stocks de pétrole brut baissent pour la cinquième s…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé conformément aux attentes la semaine dernière aux Etats-Unis, baissant pour la cinquième semaine...

    mercredi 17 juillet 2019 à 10:36

    Le pétrole remonte un peu après sa chute de mardi et avant l…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi au début des échanges européens après leur chute de mardi sur fond de signaux...

    mardi 16 juillet 2019 à 22:35

    L'Iran dit avoir porté secours à un pétrolier dans le Golfe

    Dubai: Plusieurs bâtiments de la marine iranienne sont venus porter assistance à un pétrolier étranger en panne dans le Golfe, a déclaré...

    mardi 16 juillet 2019 à 21:29

    Le pétrole en net recul avec l'espoir d'une détente entre Et…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en forte baisse mardi, reculant après des signaux d'apaisement entre les Etats-Unis et...

    mardi 16 juillet 2019 à 12:30

    Léger rebond du pétrole après sa baisse de la veille

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement mardi après leur baisse de la veille et alors que la production dans le Golfe...

    lundi 15 juillet 2019 à 21:47

    Le pétrole recule un peu alors que la tempête Barry s'éloign…

    New York:  Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi alors que la tempête tropicale Barry s'éloignait, sans avoir fait trop...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 10 juillet 2019 Lors de la semaine achevée le 5 juillet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 9,5 millions de barils pour s'établir à 459,00 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient un repli de 2,9 millions de barils.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite