Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse minime à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en très légère baisse mardi à New York, dans un marché frileux après les attentats de Bruxelles et à la veille de nouveaux chiffres sur les stocks de brut aux Etats-Unis.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mai, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a cédé 7 cents à 41,45 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir brièvement tenté une petite remontée en fin de matinée.

Le marché avait ouvert plus nettement dans le rouge, les investisseurs étant ébranlés par les attentats qui ont fait une trentaine de morts dans la capitale belge.

"A l'ouverture le marché s'est laissé gagner par le sentiment de fuite vers la sécurité, qui a bénéficié au dollar et pesé sur le brut", a expliqué Matt Smith, chez ClipperData.

"La résistance des Bourses s'est ensuite répercutée sur le marché du pétrole", mais en fin de compte le marché américain s'est focalisé sur les chiffres hebdomadaires des stocks de brut aux Etats-Unis.

Une première estimation devait en être fournie en soirée par la fédération du secteur API, avant que le ministère de l'Energie publie les chiffres officiels mercredi.

"Cela va recentrer l'attention sur les excédents de brut", a assuré M. Smith, qui s'attend cependant à voir "la production reculer dans de toutes petites dimensions".

Tim Evans, chez Citi, a précisé qu'il tablait également sur un nouveau repli des stocks d'essence et de produits distillés, habituel en cette saison.

Globalement, "les marchés du pétrole continuent à faire preuve de résilience face au moins à des chocs mineurs, avec des pertes limitées et même quelques gains en dépit du dollar plus fort (...) à la suite des attentats de Bruxelles", a commenté M. Evans.

"Les investisseurs ont conscience depuis déjà quelques années que le risque terroriste fait partie intégrante du quotidien des sociétés européennes qui ont développé une certaine forme de résilience pour faire face", faisait valoir Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, minimisant la vulnérabilité du marché des matières premières aux attentats.

Les cours, qui ont connu une remontée spectaculaire depuis la mi-février à la faveur de discussions sur un possible gel de la production des grands pays producteurs dans et en-dehors de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), restaient en effet soutenus par les attentes d'une possible future réduction de l'offre.

Le Qatar a annoncé mardi avoir invité les 13 États membres de l'OPEP, dont l'Iran, ainsi que les autres grands producteurs non membres du cartel à la réunion du 17 avril pour soutenir les prix du brut plombés par une surabondance de l'offre.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en baisse minime à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 20 mai 2019 à 05:59

    Le pétrole grimpe en Asie, après la réunion de l'Opep

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, en raison des tensions au Moyen-Orient et de l'engagement...

    samedi 18 mai 2019 à 03:00

    L'Argentine attribue 18 zones maritimes à l'exploration de g…

    Buenos aires: Le gouvernement argentin a attribué 18 zones maritimes à de grandes entreprises pour qu'elles en explorent les éventuelles ressources pétrolières...

    vendredi 17 mai 2019 à 12:11

    Le pétrole dopé sur la semaine par les tensions géopolitique…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, en nette hausse sur la semaine alors que les tensions géopolitiques...

    vendredi 17 mai 2019 à 05:49

    Le pétrole continue de flamber en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de flamber, vendredi en Asie, en raison de l'escalade entre Washington et Téhéran, alors que l'Iran...

    jeudi 16 mai 2019 à 22:14

    Le pétrole monte, la tension grimpe au Moyen-Orient

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé jeudi avant une réunion de suivi de l'accord de l'Opep et de ses...

    jeudi 16 mai 2019 à 12:21

    Le pétrole grimpe, situation tendue avant une réunion de sui…

    Londres: Les prix du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens à l'avant-veille d'une réunion de suivi de l'accord de l'Opep et...

    jeudi 16 mai 2019 à 06:01

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse jeudi en Asie, en raison des tensions aux Moyen-Orient.

    mercredi 15 mai 2019 à 22:14

    Le pétrole monte avec des stocks américains de brut moins él…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi dans le sillage d'une hausse des stocks américains moins forte que des...

    mercredi 15 mai 2019 à 17:10

    USA: les stocks et les exportations de pétrole brut bondisse…

    New York: Les stocks ainsi que les exportations de pétrole brut ont fortement augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis, selon les chiffres...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 1 mai 2019 Le secteur pétrolier a flanché du fait d'un net recul des cours du pétrole dans la foulée de la publication d'un bond des stocks américains. BP a perdu 1,25% et Royal Dutch Shell 1,44%.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite