Menu
A+ A A-

Le pétrole grimpe après le rapport de l'AIE prévoyant une baisse de la croissance de l'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole grimpaient vendredi en fin d'échanges européens, portés par les prévisions de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) qui prévoit une baisse de la croissance de la production mondiale, mais l'humeur du marché restait assez pessimiste.
Vers 17H15 GMT (18H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 48,97 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 70 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février gagnait 1,12 dollar à 47,37 dollars.

Les prix du pétrole ont rebondi vendredi après les prévisions de l'AIE sur la production de pétrole en 2015, la guerre des prix ayant heurté les investissements en amont, ce qui pourrait soutenir les cours, soulignait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

L'Agence a réduit de 350.000 barils par jour sa prévision de croissance de la production dans les pays hors-Opep pour 2015 par rapport à son précédent rapport. Elle s'établit désormais à 950.000 barils par jour, pour une production totale de 57,5 millions de baril par jour (mbj) sur l'année.

L'AIE prévoit que les producteurs dont le pétrole est plus cher à extraire, comme le pétrole de schiste américain, devraient être les premiers à jeter l'éponge, car beaucoup ont déjà réduit leurs dépenses d'investissements notait M. Lawler.

La production des pays de l'Opep devrait également légèrement baisser selon l'AIE, atteignant 29,8 mbj en 2015 soit un peu moins que le plafond fixé par le cartel à 30 mbj.

Pour Torbjorn Kjus, analyste chez DNB, le fait que l'AIE ait abaissé ses prévisions de la croissance de l'offre tout en conservant inchangées ses estimations sur la croissance de la demande, est un facteur haussier pour le marché.

L'agence a, en effet, maintenu ses prévisions sur la consommation mondiale de pétrole qui devrait croître de 0,9 million de barils par jour en 2014 pour atteindre 93,3 mbj.

En décembre, l'AIE avait révisé à la baisse sa prévision de croissance de la demande pour 2015, auparavant estimée à 1,1 mbj.

Mais l'excédent d'offre sur les marchés devrait continuer à peser sur les cours de l'or noir à court et moyen termes.

La production mondiale a, en effet, augmenté de 2,1 mbj en 2014 par rapport à 2013, soutenue par la production de pétrole de schiste aux États-Unis, ce qui a permis aux pays non membres de l'Opep d'enregistrer une croissance record de 1,9 mbj l'an dernier, selon l'AIE.

Les investisseurs sont focalisés à court terme presque exclusivement sur l'offre, et comme la production continue d'augmenter cela va empêcher un rebond notable des prix, estimait Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Mais les prix devraient rester volatiles, selon les experts de Commerzbank. D'un côté, le marché a l'air prêt à se lancer dans un mouvement de reprise après la chute considérable des prix observée dans les dernières semaines. Mais d'un autre côté, les fondamentaux du marché continuent de suggérer une baisse des prix, notaient-ils.







Commenter Le pétrole grimpe après le rapport de l'AIE prévoyant une baisse de la croissance de l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite