Menu
A+ A A-

Le pétrole au plus haut depuis quatre mois, le marché craint un déséquilibre

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, jeudi, au plus haut depuis quatre mois, échauffés par les nouvelles prévisions de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui alerte sur une offre potentiellement insuffisante jusqu'à la fin de l'année.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en mai, a fini en progression de 1,65%, à 85,42 dollars, une première depuis début novembre.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en avril, a lui gagné 1,93%, à 81,26 dollars, également un sommet en clôture depuis plus de quatre mois.

Dans son rapport mensuel, publié jeudi, l'AIE a pris pour hypothèse que les coupes de production supplémentaires de membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés de l'accord OPEP+ seraient prolongées jusqu'à fin 2024.

En l'état, le cartel ne s'est engagé que jusqu'à fin juin.

"Sur cette base, notre solde pour l'année passe d'un surplus à un léger déficit", a indiqué l'agence, considérée comme conservatrice dans ses prévisions.

"Je dirais que la probabilité qu'ils prolongent (les réductions au-delà de juin) est d'environ 75%", a commenté Robert Yawger, analyste de Mizuho. "Mais il est encore possible qu'ils remontent leur production."

Cette vision d'un marché tendu a renforcé l'élan initié mercredi, notamment avec la publication du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'informations sur l'énergie (EIA).


🇺🇸 L'EIA a annoncé une décrue de 1,5 million de barils des réserves commerciales de brut aux États-Unis, après six semaines consécutives d'augmentation.

⛽️ La publication de l'EIA a aussi mis en évidence une importante contraction de 5,7 millions de barils des stocks d'essence, soit le reflux le plus brutal depuis début novembre.

Les volumes d'essence livrés au marché américain, indicateur de demande, sont restés au-dessus du seuil symbolique des 9 millions de barils par jour.

"C'est un très bon chiffre pour cette période de l'année", a souligné Robert Yawger, alors que la saison des grands déplacements aux États-Unis ne démarrera officiellement que fin mai.

Pour cet analyste, les raffineurs ont été incités à monter en régime par le niveau élevé du "crack", l'écart entre le cours des produits raffinés et celui du brut.

🇷🇺 A ces éléments s'est ajouté un coup de chaud sur le front géopolitique, avec la multiplication des frappes de drones ukrainiens sur des installations pétrolières en territoire russe.

Mercredi, deux raffineries ont été visées, notamment celle de Riazan, à environ 200 km au sud-est de Moscou, provoquant un incendie.

Ces attaques sont survenues après celles de mardi, qui ont touché deux raffineries russes à Orel et Kstovo, dans l'ouest du pays.

(c) AFP

Commenter Le pétrole au plus haut depuis quatre mois, le marché craint un déséquilibre



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite