Menu
A+ A A-

Le pétrole en légère hausse, le gaz poursuit son repli

cours du pétroleZurich: Hésitant mardi matin, le pétrole repartait à la hausse, malgré les inquiétudes des investisseurs quant à une éventuelle récession mondiale. Le gaz naturel poursuivait quant à lui son repli, la référence européenne TTF se négociant au niveau d'août 2021.
Mardi vers 09h45, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars se négociait à 84,68 dollars, en hausse de 0,26%. Les 159 litres de son équivalent américain, West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en février, se traitait lui à 79,36 dollars, soit un gain de 0,70%.

La semaine passée, les deux références du pétrole ont gagné plus de 8%, récupérant ainsi de leurs pertes de la première semaine de l'année, après que la Chine ait abandonné les derniers vestiges de sa très stricte politique sanitaire du zéro-Covid. "Si les perspectives de la Chine ont pris un tournant, il faut noter que la normalisation de sa demande de pétrole sera progressive", tempère cependant Stephen Brennock, analyste chez PVM Energy.

Le pays doit en effet d'abord surmonter "une nouvelle vague d'infections" de Covid-19, rappelle-t-il. "En l'état actuel des choses, la reprise pétrolière de la Chine reste anticipée plutôt que concrète". En parallèle, "le spectre de la récession plane toujours sur l'économie mondiale", estime l'analyste.

⤵ Sombres perspectives conjoncturelles

La semaine passée, la Banque mondiale (BM) a fortement révisé à la baisse ses prévisions de croissance mondiale pour 2023, qu'elle anticipe désormais à 1,7% contre 3% en juin dernier, du fait de l'inflation persistante, de la hausse des taux et des effets de la guerre en Ukraine.

Le Forum économique mondial (WEF) et les grandes entreprises américaines tirent aussi la sonnette d'alarme sur un ralentissement potentiel de l'économie cette année et une enquête publiée lors du sommet de Davos a montré que deux tiers des économistes anticipent une récession mondiale en 2023, 18% d'entre eux la considérant comme "extrêmement probable", selon l'agence Reuters.

Les principales banques américaines ont pour leur part augmenté leurs réserves dans un contexte de détérioration des perspectives économiques. Dans le même temps, l'amélioration des attentes quant à la demande d'or noir en Chine, premier importateur de brut et la croissance économique meilleure que prévu au quatrième trimestre ont maintenu les prix du pétrole à un niveau élevé.

Les investisseurs attendent cette semaine les perspectives du marché de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) dans son rapport mensuel sur l'offre et la demande en or noir, et celui de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).


⤵ TTF toujours en repli

Parallèlement, le gaz naturel européen perdait encore du terrain, poursuivant sa tendance baissière amorcée début décembre. Le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, s'échangeait mardi à 09h45 à 53,25 euros le mégawattheure (MWh), soit une baisse de 3,97%, retrouvant les niveaux affichés en août 2021.

"La situation de panique de l'année dernière a été remplacée par la conviction que l'Europe passera l'hiver sans problème d'approvisionnement", affirment les analystes d'Energi Danmark. Ils évoquent une demande "faible en raison du temps doux", permettant aux réserves d'être "beaucoup plus (remplies) que d'habitude à cette période de l'année".

En l'espace d'un mois, la référence européenne du gaz a déjà dévissé de plus 48,9%, le repli annuel s'affichant lui à 27,99%.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en légère hausse, le gaz poursuit son repli



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite