Menu
A+ A A-

Le pétrole trébuche avant les stocks américains

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont piqué du nez mardi après avoir navigué en territoire positif plus tôt dans la journée, dans un marché hésitant avant les stocks de brut américain, mais qui reste optimiste.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a abandonné 1,05% ou 72 cents à 67,52 dollars à Londres par rapport à la clôture de lundi.

Dans le même temps, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour avril a lâché 1,59% ou 1,04 dollar à 64,01 dollars.

La veille, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avait franchi brièvement la barre des 70 dollars, s'approchant à 71,38 dollars de son précédent record du 8 janvier 2020, avant de se replier et de clôturer en baisse.

Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. avait connu un scénario semblable, atteignant en séance asiatique 67,98 dollars le baril, une première depuis octobre 2018, puis retombant sous les 65 dollars à la clôture.

"Le marché connaît un peu de trépidations à plusieurs niveaux", a expliqué John Kilduff, d'Again Capital.

"Il y a ces attentes sur les stocks où il se peut qu'ils aient encore gonflé, pas autant que la semaine dernière, mais c'est certainement un facteur" qui agitait le marché, a indiqué l'expert.


Les réserves américaines de brut, évaluées par l'Agence américaine d'Information sur l'Energie (EIA), sont attendues mercredi en hausse de 2,5 millions de barils, selon les analystes interrogés par l'agence Bloomberg, après avoir connu un bond record la semaine précédente.

La baisse des cours était aussi attribuée à des prises de profits et au fait que davantage de brut peut se présenter sur le marché avec la Libye qui se prépare à augmenter sa production, a encore souligné l'analyste d'Again Capital.

"Il y a eu aussi des données économiques mitigées du côté du commerce en Allemagne et de la croissance en zone euro qui ont pesé sur le marché", a ajouté M. Kilduff.

Pour Jeffrey Halley, analyste de Oanda, cependant "les fondamentaux à moyen et long terme restent très haussiers".

"Je reste persuadé que le marché est orienté à la hausse et le sera encore plus maintenant que l'OPEP a reconduit ses coupes en avril", a expliqué de son côté Neil Wilson, de Markets.com.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés via l'accord OPEP+ ont décidé jeudi dernier de n'augmenter que faiblement la production d'or noir, un facteur important de soutien des prix du brut.

Surtout, Ryad a indiqué qu'il maintiendrait son retrait volontaire et supplémentaire d'un million de barils par jour le mois prochain.

(c) AFP

Commenter Le pétrole trébuche avant les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    lundi 30 janvier 2023 à 17:25

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    lundi 30 janvier 2023 à 13:00

    ⛽️ Augmentation des prix des carburants: Le SP98 frôle les 2…

    Paris: Les tarifs des carburants continuent de grimper depuis le début de l'année en raison de la fin des subventions de l'État...

    lundi 30 janvier 2023 à 12:00

    Le pétrole hésite, une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans direction forte lundi, mais une attaque sur un site militaire iranien ainsi que l'approche de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 23:00

    Le pétrole en repli, sur des prises de profits avant la fin …

    New York: Les prix du pétrole, en hausse en première partie de séance, se sont finalement repliés vendredi, les investisseurs étant tentés...

    vendredi 27 janvier 2023 à 14:10

    Porté par la flambée du brut, Chevron affiche un bénéfice re…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron a dégagé 35,5 milliards de dollars de bénéfice net en 2022, plus du double de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 11:46

    Le pétrole en hausse, poussé par la résilience de l'économie…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, poussés par des données macroéconomiques encourageantes aux Etats-Unis qui achèvent 2022 en croissance, mais aussi...

    jeudi 26 janvier 2023 à 22:50

    Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite