Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole, moins affecté que prévu par Irma, termine en hausse

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse lundi, les investisseurs tentant d'évaluer les conséquences de l'ouragan Irma sur la Floride, apparemment moins importantes que prévu, tandis que les raffineries du Golfe du Mexique reprenaient progressivement leurs activités.
Le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a gagné 59 cents pour clôturer à 48,07 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé à 53,84 dollars, en hausse de 6 cents par rapport à la clôture de vendredi.

L'écart entre les barils de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et le Brent s'est réduit même s'il approche toujours des six dollars vendredi.

L'ouragan Irma a frappé de plein fouet dimanche l'île de Key West dans l'extrême sud de la Floride avant de se diriger vers le nord de l'Etat. Affaibli et rétrogradé au rang de tempête tropicale lundi, il a provoqué l'évacuation de millions de personnes et 6,2 millions de Floridiens étaient toujours privés d'électricité en fin de journée.

Mais "les pires scénarios ne se sont pas concrétisés", a indiqué Phil Flynn de Price Futures Group.

Les cours du brut avaient beaucoup baissé vendredi alors que les investisseurs redoutaient une chute de la demande d'essence dans la région au moment où les raffineries touchées fin août par l'ouragan Harvey se remettent en route et produisent de plus en plus de carburant.

"On se rend compte au fur et à mesure de la reprise de l'activité des raffineries qu'il n'y a pas eu de dégâts structurels", a souligné Kyle Cooper d'IAF Advisors. "On ne se heurte plus maintenant qu'à des soucis logistiques qui devraient se résorber rapidement", a-t-il ajouté.

L'OPEP surveillée


Selon le dernier relevé rendu public dimanche par le département américain de l'Energie, cinq raffineries représentant 5,8% des capacités des raffinage du pays étaient encore fermées. Au pic des perturbations, près d'un quart des capacités de raffinage américaines avaient été mises hors service

Comme dans le même temps "le retour à la normale devrait être plus rapide que prévu en Floride", cela "change l'état d'esprit du marché", a estimé M. Flynn.

Les prix étaient aussi, selon lui, soutenus en ce début de semaine par un regain de discussions sur la possible extension d'un accord noué par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et quelques autres gros producteurs de brut comme la Russie.

Ces pays se sont entendus fin 2016 pour limiter leurs extractions afin de tenter de redresser les prix sur le marché mondial, abondamment fourni en or noir.

Le ministre de l'Energie de l'Arabie saoudite, chef de file du cartel et premier exportateur mondial de brut, "a rencontré ce week-end ses homologues vénézuélien et kazakh pour discuter d'une prolongation de l'accord au-delà de mars 2018", a indiqué M. Flynn.

La prochaine réunion officielle de l'OPEP, à laquelle les autres participants à l'accord seront représentés, se tiendra fin novembre à Vienne.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite