Menu
A+ A A-

Le pétrole en légère baisse, stocks records aux Etats-Unis

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse mercredi, réussissant à résister à un bond des stocks américains de brut à un niveau record.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a reculé de 20 cents à 48,04 dollars sur le contrat pour livraison en mai, dont c'était le premier jour comme cours de référence au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a reculé de 32 cents à 50,64 dollars sur le contrat pour livraison en mai à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Il y a des investisseurs spéculatifs qui regardent ce marché et qui estiment qu'il a un peu trop baissé", a avancé Bob Yawger de Mizuho Securities USA.

Ces opérateurs ont cherché à profiter de bonnes affaires, les cours à New York ayant subi une baisse de plus de 11% depuis début mars. En passant à l'achat, ils ont apporté un peu de soutien aux prix, pénalisés par ailleurs par l'abondance des stocks américains.

Les réserves commerciales de brut aux Etats-Unis sont en effet reparties à la hausse au cours de la semaine achevée le 17 mars, progressant de 5 millions de barils, soit plus que prévu, selon les chiffres publiés mercredi par le département de l'Energie (DoE).

"Tout dans ces chiffres pousse à la baisse" a commenté Bob Yawger relevant que les stocks de brut ont battu un nouveau record, tout comme ceux du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), qui servent de référence à la cotation à New York.

Hausse de la production américaine


Certes, les réserves d'essence ont reculé, tout comme celles de produits distillés (fioul de chauffage, gazole), mais "les chiffres du brut sont tellement négatifs que ça ne compte pas vraiment", a jugé M. Yawger.

La production américaine a de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire, les extractions de pétrole de schiste aux Etats-Unis se reprenant depuis l'automne à la faveur d'un prix du baril plus élevé.

"Les marchés continuent de s'inquiéter d'une augmentation de la production de pétrole non-conventionnel, particulièrement de pétrole de schiste américain", a rappelé Bart Melek de TD Securities.

Cette abondance de brut aux Etats-Unis met à mal la baisse des extractions réalisée depuis le début de l'année par l'OPEP et d'autres pays, dont la Russie, et pose surtout la question d'une éventuelle prolongation des accords de limitation de l'offre conclus par ces pays.

L'Arabie saoudite, qui en avait été le principal artisan, ne semble pas prête à supporter seule cet effort et paraît vouloir poser comme condition un engagement fort des autres pays.

"L'OPEP pourra se consoler: si les prix retombent vers le niveau des 45 dollars, le pétrole de schiste américain devient moins rentable, et le manque de confiance des banques à ce niveau là pourrait limiter la reprise de l'industrie américaine du schiste", a commenté Enrico Chiorando, analyste chez Love Energy.

Autre facteur noircissant le tableau, "la possibilité que les Etats-Unis aient du mal à faire passer leur programme en faveur de la croissance avec les incertitudes entourant l'abrogation et le remplacement de l'Obamacare", a relevé Bart Melek.

Cette réforme de l'assurance-maladie est en effet perçue comme un préalable nécessaire avant toute adoption des baisses d'impôts et des dépenses d'infrastructures promises par le président américain Donald Trump afin de faire accélérer la croissance.

Ces doutes pèsent sur les marchés d'actions et "sur les perspectives de demande", provoquant "certainement une baisse de l'appétit pour le risque", a expliqué M. Melek.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en légère baisse, stocks records aux Etats-Unis


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 25 avril 2019 à 15:48

    L'Irak deviendrait le 3e exportateur de pétrole du monde en …

    Bagdad: L'Irak devrait produire près de six millions de barils par jour (mbj) en 2030, a estimé jeudi l'Agence internationale de l'énergie...

    jeudi 25 avril 2019 à 10:47

    Le pétrole brent dépasse 75 dollars pour la première fois de…

    Londres: Le baril de Brent a dépassé jeudi les 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre, dopé par le durcissement...

    jeudi 25 avril 2019 à 06:34

    Le pétrole recule en Asie après la hausse des réserves améri…

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer, jeudi en Asie, les investisseurs réagissant toujours à la hausse de la production et...

    mercredi 24 avril 2019 à 22:09

    Le pétrole hésite à la clôture, entre stocks américains et s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mercredi, hésitant entre une hausse des stocks américains de brut...

    mercredi 24 avril 2019 à 18:40

    Les stocks de pétrole brut montent plus que prévu aux USA (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une hausse plus forte que prévu la semaine dernière tandis que...

    mercredi 24 avril 2019 à 12:21

    Le pétrole recule un peu avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les stocks américains...

    mercredi 24 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole se replie en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, les investisseurs attendant de savoir si l'Organisation des pays...

    mardi 23 avril 2019 à 21:52

    Le pétrole continue à monter avec les sanctions américaines …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur hausse mardi au lendemain d'une décision américaine de stopper les exemptions aux...

    mardi 23 avril 2019 à 12:58

    Le pétrole repousse ses sommets avec le durcissement des san…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient à leur plus hauts en près de six mois mardi en cours d'échanges européens, dopés par...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite