Menu
A+ A A-

Pétrole: le marché pas totalement rééquilibré fin 2016, risque d'un contre-choc

prix du petrole ParisParis: Le marché pétrolier, actuellement surabondant, ne devrait pas avoir totalement retrouvé son équilibre à la fin de l'année, a estimé mercredi le PDG de Total, tout en mettant en garde contre un contre-choc à moyen terme.
L'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait estimé, dans son dernier rapport mensuel, que le marché pétrolier était résolument en voie de rééquilibrage, grâce à une diminution de l'offre en provenance des pays hors OPEP (dont les Etats-Unis) et à une croissance de la demande mondiale estimée à 1,2 million de barils par jour (mbj) en 2016.

Elle avait prévenu qu'un éventuel changement dans ses estimations de consommation interviendrait plus probablement à la hausse qu'à la baisse.

On a une demande qui a rebondi. Cette année, les experts disent qu'elle sera de +1,2 (mbj). Moi, mes équipes me disent plutôt +1,4, c'est-à-dire qu'elle restera forte, donc ça veut dire que le marché se rééquilibre, a déclaré Patrick Pouyanné lors d'une audition devant la commission des Affaires économiques du Sénat.

Il ne sera pas totalement rééquilibré à la fin de l'année (...) mais ça soutient quelque part une reprise du prix, a-t-il ajouté. Mais je ne vais pas vous dire quelle va être le prix du pétrole demain, j'en suis incapable. Je ne suis pas sûr qu'il monte, il va peut-être redescendre aussi vite qu'il est monté, a-t-il nuancé.

Les cours du pétrole sont sur une courbe ascendante depuis les points bas atteints en janvier, flirtant désormais avec la barre des 50 dollars le baril, en raison d'une baisse de la production américaine et des incendies de forêts qui ralentissent la production au Canada.

Mais le PDG de Total a mis en garde: le déclin naturel des gisements, qui entraîne une baisse de la production mondiale de 5% en moyenne chaque année, risque de ne pas être compensé par les sous-investissements des compagnies pétrolière, ce qui est susceptible de causer un contre-choc pétrolier.

En raison de la chute du prix du brut observée depuis mi-2014, les groupes du secteur ont en effet drastiquement réduit leur investissements, annulant ou reportant des projets qui auraient permis d'alimenter la production après 2018.

On arrête de lancer beaucoup de nouveaux projets. C'est une industrie qui investissait 700 milliards de dollars en 2014, qui va en investir cette année 400 milliards, c'est quand même une forte chute, a relevé M. Pouyanné.

Ca veut dire qu'on ne prépare pas la production dont on a besoin pour les années 2019-20. Au rythme où on va, il y aura un manque d'offre dans les années 2019-20 et donc un contre-choc, a-t-il ajouté, estimant qu'il pourrait manquer environ 5 mbj à cet horizon.

(c) AFP

Commenter Pétrole: le marché pas totalement rééquilibré fin 2016, risque d'un contre-choc


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 décembre 2018 à 21:45

    Le pétrole pénalisé par des indicateurs chinois moroses

    Londres: Les prix du pétrole ont fortement reculé vendredi, pénalisés par des inquiétudes au sujet de la croissance mondiale, et donc de...

    vendredi 14 décembre 2018 à 16:13

    Le pétrole pénalisé par de mauvais indicateurs chinois

    Londres: Les prix du pétrole restaient en baisse vendredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes au sujet de la croissance...

    vendredi 14 décembre 2018 à 12:19

    Le pétrole repart à la baisse en raison de craintes sur la c…

    Londres: Les prix du pétrole repartaient à la baisse vendredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes autour de la croissance...

    jeudi 13 décembre 2018 à 22:02

    Le pétrole monte, les stocks américains et l'Arabie saoudite…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont avancé jeudi sur fond de données liées aux stocks du terminal américain de Cushing...

    jeudi 13 décembre 2018 à 17:26

    GB: le Nigeria engage une action en justice contre Shell et …

    Londres: Le gouvernement du Nigeria poursuit en justice les groupes pétroliers Shell et Eni, réclamant plus de 1 milliard de dollars dans...

    jeudi 13 décembre 2018 à 16:07

    Les cours du pétrole se maintiennent en légère baisse

    Londres: Les prix du pétrole se maintenaient en légère baisse jeudi en cours d'échanges européens, après des stocks américains plus élevés que...

    jeudi 13 décembre 2018 à 12:11

    Le pétrole affaibli par les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère baisse jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours hésitant et affaibli depuis...

    jeudi 13 décembre 2018 à 10:09

    Pétrole: l'AIE maintient ses prévisions de croissance de la …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a maintenu jeudi ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2018 et...

    jeudi 13 décembre 2018 à 04:17

    L'ancien ministre du Pétrole du Venezuela meurt incarcéré

    Caracas: Un ancien ministre du Pétrole du Venezuela incarcéré pour une affaire de corruption est mort mercredi, a indiqué le parquet.

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite