Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre stable à New York, avant les stocks aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert sans grand changement mercredi à New York, le marché attendant plutôt sereinement des chiffres hebdomadaires sur l'état des réserves américaines, dans l'espoir d'y trouver les signes d'une baisse de l'offre.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre, dont c'était le premier jour de cotation, prenait trois cents à 46,39 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Comme souvent le mercredi, la journée sera dominée sur le marché pétrolier par les chiffres hebdomadaires que publiera à 14H30 GMT le Département américain de l'Energie (DoE) sur l'état de l'offre américaine, au niveau des réserves et de la production.

Pour le moment, "les cours sont un peu soutenus par les chiffres publiés hier soir par l'American Petroleum Institute (API)", une organisation privée diffusant ses propres estimations, "qui a fait état d'une nette baisse des réserves de brut", a rapporté Kyle Cooper, de IAF Advisors. "Mais on attend ce que dira le DoE dans quelques heures."

Même si l'API a en effet rassuré en annonçant une baisse de 3,7 millions de barils des réserves de brut, dans un contexte d'inquiétude sur la surabondance d'offre mondiale, ses estimations sont cependant mitigées dans l'ensemble, car elles reflètent aussi une hausse des stocks d'essence et de produits distillés, et le marché ne parvient pas à vraiment s'orienter en hausse.

De leur côté, les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendent, selon des prévisions médianes, à une baisse des stocks de brut de 1,25 million de barils lors de la semaine achevée le 18 septembre.

Toujours selon ces experts, les réserves d'essence auraient pour leur part augmenté de 850.000 barils la semaine dernière, soit bien moins que la hausse de 2,2 millions annoncée par l'API, tandis que les stocks de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc.) auraient progressé de 950.000 barils.

"Si les statistiques officielles devaient confirmer une réduction des stocks américains de brut (...), ce qui pourrait constituer la deuxième baisse d'affilée, ce serait une indication claire que le déclin de la production américaine de brut est en train d'entamer la surabondance d'offre", ont annoncé les analystes de Commerzbank.

Toutefois, "pour le moment, l'environnement mondial n'a rien d'évident", ont-ils conclu. "Un indice PMI décevant en Chine", sur l'activité manufacturière, "alimente les inquiétudes sur la demande chez le deuxième plus gros consommateur mondial" de pétrole.

(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre stable à New York, avant les stocks aux USA

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite