Menu
A+ A A-

Le pétrole finit proche de l'équilibre à New York, dans un marché prudent

prix du petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont fini la séance presque à l'équilibre vendredi, les investisseurs optant pour la prudence avant un week-end potentiellement décisif pour deux dossiers suivis de très près par le marché, la Grèce et l'Iran.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août, hésitant en fin de séance, a cédé 7 cents 59,63 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché avait beaucoup baissé depuis la publication (mercredi) du rapport sur les stocks (aux Etats-Unis), et maintenant il semble fatigué, a dit Matt Smith, chez Clipper Data.

Il y a un peu d'équilibrage de portefeuille avant un weekend qui pourrait être plein d'événements, a-t-il ajouté, en référence aux négociations sur la dette grecque d'une part, et sur le nucléaire iranien d'autre part.

Pour ce qui concerne la Grèce, s'il y a une solution cela va être positif pour l'euro, et donc pour le brut puisque les échanges sont libellés en dollar, a-t-il précisé.

La date limite pour ces deux dossiers est fixée au 30 juin, et dans les deux cas, l'issue semble très incertaine.

En ce qui concerne l'Iran, un accord avec les grandes puissances doit garantir que le programme nucléaire iranien sera uniquement civil, en échange d'une levée des sanctions internationales.

Dans un tel cas, l'Iran serait à même de produire un million de barils de pétrole par jour supplémentaires dans les six mois qui suivent, selon Téhéran.

M. Smith a noté que le marché avait en revanche peu réagi à l'annonce, par la société de services pétroliers Baker Hughes, qu'il y avait trois puits de pétrole en activité en moins aux Etats-Unis cette semaine par rapport à vendredi dernier.

Ce chiffre est en train de trouver un plancher, et en outre la fermeture de puits ne s'est pas accompagnée d'une baisse notable de la production de brut aux Etats-Unis, a-t-il souligné.

Les chiffres du ministère américain de l'Energie (DoE) publiés mercredi ont montré que, durant la semaine achevée le 19 juin, la production américaine de brut avait encore un peu progressé pour atteindre 9,60 millions de baril par jour.

Même si on voit une reprise de la demande, on ne voit rien du côté de l'offre et c'est cela qui semble avoir empêché la reprise des cours (entamée à la mi-mars) de se poursuivre, a fait valoir de son côté Gene M. McGillian, chez Tradition Energy, évoquant également la production record venant d'Irak et d'Arabie Saoudite et aussi de Russie.



(c) AFP

Commenter Le pétrole finit proche de l'équilibre à New York, dans un marché prudent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 25 mars 2019 à 14:14

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers sans direc…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont évolué dans des directions différentes la semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 13:41

    Les prix des carburants montent encore à l'exception du gazo…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière à l'exception du gazole, alors que le prix du pétrole...

    lundi 25 mars 2019 à 12:30

    Le pétrole creuse un peu ses pertes

    Londres: Les prix du pétrole reculaient encore un peu lundi en cours d'échanges européens après une baisse marquée en fin de semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 05:48

    Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer lundi en Asie, les craintes de ralentissement de la croissance prenant les devants sur...

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 25 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 66,84 dollars à Londres, en baisse de 19 cents par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance cédait 44 cents à 58,60 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite