Menu
A+ A A-

Le pétrole stagne à l'ouverture à New York, face à l'incertitude sur l'offre

  • Cours du pétrole
prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole restaient presque stables lundi peu après l'ouverture à New York, l'excès d'offre restant bien présent sur le marché même si certains investisseurs profitaient de nouveaux troubles en Irak et au Yemen pour parier sur des problèmes d'approvisionnement.
Vers 13H20 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin perdait un cent à 59,68 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), se repliant après avoir ouvert dans le vert.

On a mis la hausse des cours sur le compte des combats en Irak et au Yemen, ont mis en avant les experts de Commerzbank.

En Irak, des milices chiites et des forces gouvernementales tentent de reprendre Ramadi, une ville stratégique, aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI), tandis qu'au Yemen, les raids aériens de la coalition anti-rebelles, menée par l'Arabie saoudite, ont repris après une trêve de cinq jours.

Les investisseurs à visée spéculative vont sans doute voir ceci comme une bonne occasion pour effectuer de nouveaux achats, même si cette situation ne devrait avoir pratiquement aucun effet sur l'offre de pétrole, ont ajouté les experts de Commerzbank.

Les cours du pétrole rebondissent depuis la mi-mars, après avoir chuté de plus de moitié jusqu'à moins de 45 dollars le baril à New York, au second semestre 2014, notamment à cause de l'excès d'offre.

Les experts ont désormais du mal à déterminer dans quel mesure ce rebond peut continuer, d'autant que l'offre reste élevée aux Etats-Unis.

Sur ce plan, le marché digère un ralentissement de la baisse persistante du nombre de puits de forage américains en activité. Il n'a décliné que de huit unités selon le décompte hebdomadaire du groupe Baker Hughes.

On continue à agir en dépit du bon sens en ce qui concerne le pétrole, a jugé Carl Larry, de Frost & Sullivan. On produit toujours plus de neuf millions de barils de brut par jour, et il y a plus de 16 millions de barils par jour qui passent par nos raffineries.

Les stocks américains de brut en sont encore à 485 millions, a-t-il ajouté. On ne devrait pas se défaire de notre offre dans l'immédiat.

jdy/jld/nas

BAKER HUGHES



(c) AFP


Commenter Le pétrole stagne à l'ouverture à New York, face à l'incertitude sur l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 01 décembre 2022 à 21:15

    Le pétrole finit en ordre dispersé dans un climat d'incertit…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini sur une note contrastée jeudi, en proie au suspense qui entoure la décision...

    jeudi 01 décembre 2022 à 16:05

    Accord provisoire de l'UE pour plafonner le pétrole russe à …

    Bruxelles: Les membres de l'Union européenne, à l'exception de la Pologne, se sont provisoirement mis d'accord jeudi sur un plafonnement du prix...

    jeudi 01 décembre 2022 à 13:45

    L'UE cherche à plafonner le prix du pétrole russe à 60 dolla…

    Bruxelles: L'Union européenne a demandé à ses 27 États membres de soutenir un plafonnement du prix du baril de pétrole russe à...

    jeudi 01 décembre 2022 à 12:20

    Le pétrole en petite hausse avec les espoirs de réouverture …

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement jeudi, toujours encouragés par les espoirs d'allègement de la politique sanitaire chinoise, avant une réunion...

    mercredi 30 novembre 2022 à 21:29

    Le pétrole poursuit son ascension, possible contraction de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur progression mercredi, toujours encouragés par la possibilité d'une réduction de production de...

    mercredi 30 novembre 2022 à 21:21

    Venezuela: Maduro plaide pour une levée complète des sanctio…

    Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a salué mercredi comme un pas dans la "bonne direction" l'autorisation donnée par les Etats-Unis au...

    mercredi 30 novembre 2022 à 17:32

    🛢️ USA: baisse massive des stocks de pétrole, les raffinerie…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont chuté brutalement la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 30 novembre 2022 à 13:25

    Le pétrole profite des spéculations sur une coupe de la prod…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi, toujours poussés par les anticipations du marché d'une réduction de l'objectif de production...

    mercredi 30 novembre 2022 à 11:20

    Un changement de politique peu probable lors de la prochaine…

    Dubai: La décision de l'Opep+ de tenir une réunion en visio-conférence le 4 décembre indique qu'un changement de politique est peu probable...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite