Menu
A+ A A-

Les stocks de pétrole brut US à un record depuis 1931, à 406,7 millions de barils

prix-du-petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut se sont hissés à un record depuis 1931 la semaine dernière aux États-Unis, enregistrant un bond bien plus important que prévu, selon des chiffres publiés par le département américain de l'Énergie (DoE) mercredi.
Les réserves de brut ont gonflé de 8,9 millions de barils, à 406,7 millions, lors de la semaine achevée le 23 janvier, contre 4,2 millions attendus en moyenne par les experts interrogés par l'agence Bloomberg News.

Il s'agit d'un plus haut depuis 1982, date des premières publications hebdomadaires du DoE, et depuis janvier 1931 sur la base des données mensuelles qui précédaient, lorsqu'ils avaient atteint 409,227 millions. Les stocks de brut n'avaient pas dépassé le seuil psychologique des 400 millions de barils depuis avril 1931.

Ils s'affichent en hausse de 13,7% par rapport à la même période l'an dernier, a précisé le ministère.

Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont baissé de 3,9 millions de barils, à 132,70 millions de barils, soit bien plus que le déclin de 1,5 million de barils attendu par les analystes.

Elles sont en hausse de 14,2% par rapport à la même époque en 2014 mais se maintiennent dans la partie basse de la fourchette moyenne pour cette période de l'année.

Les stocks d'essence ont, eux, diminué de 2,6 millions de barils à 238,3 millions de barils, surprenant les experts qui misaient à l'inverse sur une progression de 2,9 millions de barils.

Ils sont en hausse de 1,7% par rapport à leur niveau de 2014, et restent nettement au-dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne en cette période de l'année.

NOUVEAU RECORD DE PRODUCTION

La production américaine a en outre encore augmenté cette semaine-là et s'est établie à 9,213 millions de barils par jour (mbj), battant un nouveau record depuis 1983 au moins, lorsque le DoE a commencé à faire paraître ces statistiques.

Surveillées de près par les courtiers, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud), qui servent de référence au pétrole échangé à New York, le WTI, ont gonflé de 2,1 millions de barils, à 38,9 millions.

Toutes catégories confondues, les stocks pétroliers américains ont augmenté de 2,0 millions de barils.

Du côté de la demande, sur les quatre dernières semaines, les États-Unis ont consommé en moyenne 19,8 millions de barils de produits pétroliers par jour, soit 4,2% de plus qu'à la même période en 2014.

La demande de produits distillés a progressé de 5,6% au cours des quatre dernières semaines, en glissement annuel, et celle d'essence a progressé de 8,0%.

Les raffineries américaines ont un peu accéléré la cadence, fonctionnant à 88,0% de leur capacité contre 85,5% la semaine précédente.

Vers 16H00 GMT/17h00 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars restait en forte baisse, se repliant de 1,07 dollar, à 45,16 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).



Commenter Les stocks de pétrole brut US à un record depuis 1931, à 406,7 millions de barils


    Les Stocks de pétrole brut

      -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 28 juillet 2021 à 17:52

    USA: baisse plus importante que prévu des stocks américains …

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une baisse plus importante que prévu durant la semaine close...

    mercredi 28 juillet 2021 à 12:01

    Le pétrole progresse, les stocks américains attendus en bais…

    Londres: Les prix du pétrole avançaient mercredi, la perspective de voir les stocks de brut se réduire aux Etats-Unis, signal d'une demande...

    mercredi 28 juillet 2021 à 08:29

    Equinor tiré par le rebond du pétrole au 2e trimestre

    Oslo: Le géant pétrolier norvégien Equinor a annoncé mercredi un bénéfice de près de 2 milliards de dollars (1,8 milliard de francs)...

    mardi 27 juillet 2021 à 21:57

    Le pétrole piétine, le Covid-19 plane sur la demande

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui avaient brièvement regagné mardi leur niveau d'avant la réunion de l'Opep+ il y a...

    mardi 27 juillet 2021 à 12:09

    Le pétrole avance à petits pas, le Covid-19 plane sur la dem…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse mardi, les investisseurs restant suspendus à la propagation du Covid-19 et aux éventuelles...

    lundi 26 juillet 2021 à 22:32

    Le pétrole se stabilise dans un marché attentiste

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont stabilisés lundi dans un marché attentiste, trahissant...

    lundi 26 juillet 2021 à 12:32

    Le pétrole en baisse, malmené par le Covid-19 et l'Iran

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en petite baisse lundi, trahissant les interrogations des investisseurs autour de la progression des...

    vendredi 23 juillet 2021 à 22:50

    Le pétrole consolide, entre demande soutenue et crainte du C…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini en légère hausse vendredi, dans un marché calme qui a consolidé ses positions...

    vendredi 23 juillet 2021 à 11:42

    Le pétrole fait du sur place après avoir recouvré ses pertes…

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient proches de l'équilibre vendredi, les investisseurs semblant faire une pause après avoir rattrapé durant la semaine...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 13 juillet 2021 La demande mondiale de pétrole a continué à croître en juin avec la reprise économique, a annoncé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), pour atteindre désormais 96,8 millions de barils par jour. A ce rythme, la demande mondiale, qui s'était effondrée avec la pandémie de Covid-19, devrait dépasser les niveaux d'avant la crise d'ici la fin 2022, selon elle.

    En mai 2021, le prix du pétrole se redresse

    Le vendredi 25 juin 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2021, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après −1,5 % en avril). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+3,9 % après +5,2 %), à l’image des matières premières alimentaires (+1,8 % après +6,8 %). En revanche, les prix des matières premières industrielles accélèrent (+6,5 % après +3,2 %). Le prix du pétrole se redresse En mai 2021, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+4,3 % après −1,5  %), s’établissant à 56.4 € en moyenne par...

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite