Menu
A+ A A-

Pétrole: le brut hésite dans un marché qui s'interroge sur l'Opep

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole hésitaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché s'interrogeant toujours sur les intentions de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont les membres se réunissent la semaine prochaine à Vienne.
Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 78,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 25 cents par rapport à la clôture de mardi.


Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre perdait 8 cents, à 74,53 dollars.


"La réunion de l'Opep le 27 novembre ainsi que la date limite du 24 novembre pour les discussions entre l'Iran et le groupe des 5+1 (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne, ndlr) continuent de générer beaucoup d'incertitudes sur le marché pétrolier", expliquait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.


Lors d'une réunion à Vienne le 27 novembre, les douze membres du cartel doivent discuter de leur plafond commun de production, fixé à 30 millions de barils par jour depuis fin 2011.


Malgré la dégringolade des cours mondiaux du brut d'environ un tiers depuis la mi-juin, ils n'ont pour l'instant pas montré de volonté unanime de réduire leur offre.


Le Venezuela et l'Équateur ont appelé publiquement à réduire la production d'or noir pour faire remonter les cours. L'Iran a laissé entendre qu'il serait favorable à une telle décision.


Mais l'Arabie saoudite, chef de file du cartel, semble jusqu'ici préférer préserver ses parts de marché, même si Ryad se défend de mener une quelconque guerre des prix sur le marché.


Par ailleurs, si les discussions sur le nucléaire iranien aboutissent, les sanctions occidentales pesant sur Téhéran (dont un embargo sur ses exportations pétrolières) pourraient être levées.


Hormis les développements liés à l'Opep et à l'Iran, les opérateurs de marché surveilleront mercredi la publication par le département américain à l'Énergie (DoE) sur les stocks pétroliers américains.


Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, les réserves de brut auraient reculé de 1 million de barils la semaine dernière. Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) se seraient également repliés, de 1,4 million de barils.


Par contre, les réserves d'essence auraient progressé de 600'000 barils.






Commenter Pétrole: le brut hésite dans un marché qui s'interroge sur l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite