Menu
A+ A A-

Le brut rebondit légèrement, marché prudent soutenu par le dollar

prix-du-petrole

Londres - Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens, sur un marché nerveux, soutenus par un affaiblissement du dollar et dopés par le relèvement des prévisions de demande mondiale de l'Opep puis de l'Agence internationale de l'Energie (AIE).


Vers 11h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, dont c'est le second jour comme contrat de référence, s'échangeait à 98,05 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 62 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février gagnait quant à lui 12 cents à 91,66 dollars.

Les cours du baril se ressaisissaient quelque peu, après s'être repliés la veille dans un marché peu actif et déserté par les opérateurs américains en raison d'un jour férié aux Etats-Unis.

Les prix profitaient notamment d'une rechute de la monnaie américaine face à l'euro, propre à soutenir les achats de brut libellés en dollars, et profitaient de bonnes perspectives sur la consommation énergétique mondiale.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE), institution représentant les intérêts des pays consommateurs, a ainsi revu une nouvelle fois mardi en nette hausse sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2010 et 2011, mettant en avant une croissance économique solide en Asie, notamment en Chine.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait déjà annoncé lundi dans son rapport mensuel avoir relevé ses propres prévisions de demande de brut pour 2011, soutenues par une amélioration de la conjoncture économique mais aussi un hiver rigoureux dans l'hémisphère nord.

L'approche du seuil fatidique des 100 dollars le baril à Londres contribuait également à exacerber la nervosité des opérateurs, d'autant que différents pays membres de l'Opep, dont l'Algérie, la Libye ou l'Iran, ont indiqué ces derniers jours trouver "satisfaisant" ou "pas irréaliste" un tel niveau.

"Il n'y a guère de surprise sur ce plan là: les membres du cartel se montrent réticents à montrer la moindre flexibilité (sur leur production) face à la montée des prix, ils continuent de préférer le maintien du statu quo", relevait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Cependant, "le marché manque clairement, pour le moment, des facteurs décisifs de soutien qui le pousserait jusqu'aux 100 dollars", tempéraient les experts de Commerzbank, notant l'importance des prises de positions longues des investisseurs spéculatifs et mettant en garde contre un possible mouvement de prises de bénéfices.

La réouverture, lundi, de l'oléoduc Trans Alaska, après plus d'une semaine d'interruptions et de perturbations, était également de nature à peser quelque peu sur l'humeur du marché, en particulier sur les prix new-yorkais. Cet oléoduc majeur transporte un dixième de la production américaine.

Certains observateurs s'inquiétaient par ailleurs des risques que le niveau élevé des cours pourraient faire peser sur la demande mondiale s'il se prolongeait.

"Le niveau de prix récent pose déjà un vrai risque économique", avertissait ainsi l'AIE dans son rapport publié mardi, souhaitant que le baril ne flambe pas au-delà des 100 dollars.

cha

(AWP/18 janvier 2011 12h37)

Commenter Le brut rebondit légèrement, marché prudent soutenu par le dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite