Menu
A+ A A-

Le pétrole dopé par la baisse de la production de l'Opep

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, dopés par la nette baisse de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et un regain d'appétit généralisé des investisseurs pour les actifs plus risqués.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril s'est apprécié de 91 cents pour finir à 62,42 dollars à Londres.

A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le contrat de mars, la référence américaine, a gagné 69 cents pour clôturer à 53,10 dollars.

"Clairement, l'embellie sur le marché des actions a aidé les cours du brut", a souligné John Kilduff, de la maison de courtage Again Capital.

"Entre les apparentes avancées dans les négociations commerciales et le fait qu'on va sans doute éviter un nouvel épisode de paralysie des administrations grâce au compromis présenté par des négociations entre républicains et démocrates, ce sont deux sources d'incertitudes qui s'éloignent", a-t-il ajouté.

Considéré comme une valeur refuge, le dollar a, dans ce contexte, reculé, favorisant d'autant les achats de barils vendus dans la devise américaine.

Mais le marché du pétrole a surtout profité mardi, selon M. Kilduff, des derniers chiffres et commentaires de l'OPEP.

Selon des sources secondaires (indirectes) citées par l'organisation dans son rapport mensuel, la production totale du cartel a atteint 30,81 millions de barils par jour (mbj) le mois dernier, soit 797.000 barils par jour de moins qu'en décembre.

L'Arabie saoudite a encore fortement contribué à l'effort de limitation de la production, en pompant 350.000 barils par jour de moins qu'en décembre. Les Emirats Arabes Unis, le Koweit ou encore l'Angola se sont aussi restreints sur cette période tandis que le Venezuela, touché par de graves troubles politiques, a encore vu sa production diminuer de 59.000 barils par jour.

Et Ryad, chef de file de l'OPEP et premier exportateur mondial, compte encore abaisser sa production et ses exportations en mars, a affirmé mardi le ministre saoudien Khaled al-Faleh dans une interview au Financial Times.

"Ces commentaires renforcent l'idée que les Saoudiens sont très sérieux quand ils disent vouloir équilibrer le marché mondial et le marché les remercie pour cette intervention", a estimé John Kilduff.

"Cela relègue en tout cas au second plan la révision à la baisse des prévisions sur la demande", a-t-il ajouté.

La croissance de la demande de pétrole est en effet désormais attendue par l'OPEP à 1,24 mbj, contre 1,29 mbj auparavant, pour atteindre une demande moyenne de 100 mbj en 2019.

(c) AFP

Commenter Le pétrole dopé par la baisse de la production de l'Opep



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite