Menu
A+ A A-

Le pétrole descend à de nouveaux plus bas depuis l'été 2017

  • Cours du pétrole
prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole restaient sur une mauvaise pente vendredi en cours d'échanges européens, atteignant de nouveaux plus bas depuis l'été 2017, pâtissant d'inquiétudes persistantes de surproduction.
Vers 10H50 GMT (11H50 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 53,67 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 68 cents par rapport à la clôture de jeudi, ce qui constituait son plus bas niveau depuis septembre 2017.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance cotait à 45,67 dollars, 21 cents de moins que la veille. Vers 10H20 GMT, il a même baissé jusqu'à 45,56 dollars, son plus bas niveau depuis juillet 2017.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dominée par l'Arabie saoudite, et ses partenaires ont pourtant convenu au début du mois de réduire leurs extractions d'environ 1,2 million de barils par jour (mbj) à partir de janvier afin d'enrayer la chute des prix, le Brent et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ayant respectivement perdu environ 35% et 40% depuis début octobre.

Jeudi, l'organisation a dévoilé l'ampleur des réductions que chacun des pays devra mettre en place, alors que seul le chiffre global avait jusqu'à présent été diffusé.

"Ceci est perçu comme une tentative de dissiper les doutes autour de la capacité du cartel à réduire sa production. Mais cela semble être tombé dans l'oreille d'un sourd", constatait Stephen Brennock, analyste chez PVM. "Les investisseurs les plus optimistes pour l'évolution des cours du pétrole semblent hiberner et ne devraient pas revenir avant le Nouvel An", a-t-il prévenu.

Il a ajouté que la dernière vague de ventes sur le marché du pétrole avait été déclenchée mercredi après la décision de la banque centrale américaine (Fed) de prévoir encore deux hausses de son taux directeur l'an prochain, malgré les nuages qui s'amoncellent sur la croissance américaine et l'économie mondiale.

Cela a entraîné une fuite des investisseurs des actifs considérés comme risqués --dont le pétrole.

Ce choc provoqué par la Fed sur le marché mercredi est intervenu de surcroît après la publication de chiffres hebdomadaires par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) qui ont fait état d'une baisse des stocks américains de brut moins importante que prévu.

"Le problème, c'est que l'OPEP n'a aucune prise sur les stocks américains ni sur la production américaine" de pétrole de schiste, laquelle atteint des records, a relevé Naeem Aslam, analyste chez Think Markets.

Outre les États-Unis, la Russie a elle aussi fait état cette semaine d'une production record en décembre. Ces deux pays constituent avec l'Arabie saoudite les principaux producteurs de pétrole du monde.


(c) AFP

Commenter Le pétrole descend à de nouveaux plus bas depuis l'été 2017


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 28 septembre 2022 à 17:17

    USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, les exportatio…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont légèrement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 28 septembre 2022 à 15:43

    TotalEnergies investit dans les renouvelables et gratifie se…

    Paris: Devant "l'évolution des marchés du pétrole, du gaz et de l'électricité", le géant des hydrocarbures TotalEnergies a annoncé mercredi verser à...

    mercredi 28 septembre 2022 à 14:05

    Les prix du pétrole rebondiront-ils au-dessus de 100$ avant …

    Paris: Le ralentissement des économies et la hausse des taux d'intérêt devraient éloigner les investisseurs et les traders des actifs à risque...

    mercredi 28 septembre 2022 à 12:25

    Le pétrole stable, le gaz bondit toujours

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi, après leur rebond de la veille, les craintes de récession compensant les inquiétudes sur...

    mercredi 28 septembre 2022 à 11:50

    Le pétrole repart à la baisse

    Londres: Les prix du pétrole repartaient à la baisse après avoir pris plus de 2% la veille au soir, le WTI ayant...

    mardi 27 septembre 2022 à 21:59

    Le pétrole rebondit grâce à des incidents sur les gazoducs N…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi mardi, portés par la nouvelle de fuites sur les deux gazoducs européens Nord...

    mardi 27 septembre 2022 à 16:45

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    mardi 27 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se reprend, crainte de réduction des quotas de l…

    Londres: Les prix du pétrole se redressaient mardi à l'approche de l'entrée en vigueur des sanctions européennes contre le brut russe et...

    mardi 27 septembre 2022 à 08:27

    Le pétrole se reprend après les plus bas atteints lundi

    Zurich: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après avoir chuté la veille. Pris dans la tourmente qui a frappé l'ensemble des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite