Menu
A+ A A-

Pétrole: l'AIE maintient ses prévisions de croissance de la demande

prix du petrole ParisParis: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a maintenu jeudi ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2018 et 2019, estimant que les cours plus bas du brut, susceptibles de doper la consommation, seraient compensés par de moins bonnes perspectives économiques.
L'AIE table toujours sur une croissance de la demande mondiale de 1,3 million de barils par jour (mbj) cette année, puis de 1,4 mbj en 2019, pour s'établir à 100,6 mbj l'an prochain, indique-t-elle dans son rapport mensuel sur le pétrole.

"Même si les prix du brut ont baissé considérablement depuis le pic d'octobre, une partie du soutien apporté par ces prix plus bas sera compensé par une croissance économique mondiale plus faible, en particulier dans certains pays émergents", explique l'Agence, basée à Paris, et qui représente les pays consommateurs de brut.

Les cours de l'or noir ont été particulièrement volatiles ces derniers mois, grimpant à 86 dollars le baril début octobre, avant de retomber à 58 dollars un peu plus d'un mois plus tard, et d'avoisiner actuellement les 60 dollars.

"Cette volatilité n'est dans l'intérêt ni des producteurs, ni des consommateurs", estime l'AIE.

Son rapport mensuel est publié quelques jours après l'accord conclu entre l'OPEP et ses alliés, dont la Russie, pour abaisser leur production d'1,2 mbj sur les six prochains mois afin de soutenir les cours mondiaux de l'or noir.

Les 14 pays du cartel devront pomper 800.000 barils de moins quotidiennement, tandis que leurs 10 partenaires devront eux réduire leur production de 400.000 barils par jour.

En conséquence, l'AIE a abaissé de 415.000 barils/jour, à 1,5 mbj, sa prévision d'augmentation de l'offre pour l'année prochaine pour la production issue de pays non membres du cartel, après une hausse attendue de 2,4 mbj cette année.

En novembre, la production hors OPEP a progressé de 1,9 mbj par rapport à la même période de l'an dernier.

Depuis le mois de mai, l'offre mondiale a en effet grimpé de 2,2 mbj, note l'AIE dans son rapport, essentiellement aux États-Unis, en Arabie saoudite et en Russie, en partie pour compenser l'annonce du retour des sanctions américaines contre l'Iran, qui a conduit à un net repli de sa production.

Mais ce pompage massif, non absorbé par la demande, a généré une augmentation des stocks, entraînant "une potentielle surabondance significative de l'offre l'année prochaine", prévient l'AIE, même si l'accord conclu entre l'OPEP et ses partenaires pourraient contribuer à restaurer l'équilibre du marché, nuance-t-elle.


(c) AFP

Commenter Pétrole: l'AIE maintient ses prévisions de croissance de la demande


    La Demande mondiale de pétrole

    -Voir toutes les actualités sur la demande de pétrole

    mardi 22 novembre 2022

    Chine: Des analystes abaissent leurs prévisions de demande d…

    Singapour: Les analystes abaissent leurs prévisions concernant la demande pétrolière de la Chine en fin d'année avec la reprise épidémique de COVID-19...

    lundi 14 novembre 2022

    L'Opep révise encore à la baisse sa prévision de demande de …

    Paris: L'Opep a revu une nouvelle fois en légère baisse ses prévisions de croissance de la demande de pétrole pour cette année...

    lundi 31 octobre 2022

    L'Opep voit la demande mondiale de pétrole croître jusqu'en …

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) voit la demande mondiale de pétrole croître jusqu'en 2035, tirée par les pays en...

    jeudi 13 octobre 2022

    L'AIE revoit à la baisse ses prévisions de demande de pétrol…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu nettement à la baisse ses prévisions de croissance de la demande de pétrole dans...

    mercredi 12 octobre 2022

    L'Opep revoit à la baisse sa prévision de demande de pétrole…

    Paris: L'Opep a revu à la baisse ses prévisions de croissance de la demande de pétrole pour cette année et la suivante...

    mercredi 14 septembre 2022

    La croissance de la demande de pétrole très légèrement ralen…

    Paris: Les reconfinements en Chine pèsent sur la croissance de la demande mondiale de pétrole, souligne mercredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE)...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📉 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite