Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, affecté par les stocks américains et le commerce

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont cédé du terrain mercredi après une hausse surprise des stocks de brut américains et des informations sur un possible durcissement des sanctions commerciales américaines contre la Chine.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a terminé à 72,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,82 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de septembre a cédé 1,10 dollar à 67,66 dollars.

"Les données sur les stocks ont déçu les investisseurs, d'autant que la différence entre ce qui était prévu et les données réelles a été assez large", a affirmé Bart Melek de TD Securities.

Lors de la semaine achevée le 27 juillet, les réserves commerciales de brut ont en effet augmenté de 3,8 millions de barils pour s'établir à 408,7 Mb, alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg prévoyaient un recul de 3 millions de baril.

La production de brut a de son côté reculé pour la première fois depuis le mois de février à 10,90 millions de barils par jour (mbj) contre 11,00 millions de mbj la semaine dernière, laissant toutefois les courtiers relativement impassibles.

"On aurait pu penser que ce recul de la production puisse compenser la hausse des stocks mais c'est sans doute lié à l'état d'esprit négatif du marché sur le plan de la demande mondiale", a noté M. Melek.

Ce sentiment était alimenté mercredi par des informations de presse affirmant que le président américain Donald Trump envisage désormais une taxe de 25% sur 200 milliards de biens chinois importés, contre 10% évoqués jusque-là, en plein bras de fer commercial avec Pékin qu'il accuse depuis des mois de pratiques "déloyales".

Cette guerre commerciale commence à avoir des conséquences sur les industries des deux pays ainsi que sur les échanges mondiaux, et pourrait à terme peser sur la demande d'or noir.

Le marché restait dans le même temps influencé par le dossier américano-iranien alors que Donald Trump a de nouveau évoqué mardi des discussions avec l'Iran qui pourraient selon lui intervenir "très bientôt".

La perspective d'un rapprochement de Washington et de Téhéran a laissé penser à certains acteurs du marché que les sanctions américaines pourraient être assouplies, et donc qu'au moins une partie du pétrole iranien pourrait rejoindre le marché mondial.

"Une inquiétude géopolitique est en train de se résorber, c'est négatif pour les cours", a commenté M. Melek.


(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, affecté par les stocks américains et le commerce


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 01 décembre 2020 à 17:42

    Le pétrole recule, sans fumée blanche de l'Opep et ses allié…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse mardi en fin de séance européenne, tandis que les membres de l'OPEP poursuivaient leurs...

    mardi 01 décembre 2020 à 13:29

    L'Opep veut croire à un accord malgré le report des discussi…

    Londres: Les cours du pétrole étaient hésitants mardi dans l'attente de l'issue des discussions entre les pays de l'Opep et leurs alliés...

    mardi 01 décembre 2020 à 12:21

    Le pétrole à l'équilibre, attentif aux discussions de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole étaient proches de l'équilibre mardi en première partie de séance européenne, peu perturbés par les atermoiements des...

    mardi 01 décembre 2020 à 10:32

    L'Opep poursuit ses discussions, la réunion Opep+ repoussée …

    Londres: Les 13 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) reprennent mardi leurs discussions pour tenter d'arrêter une position commune...

    lundi 30 novembre 2020 à 23:17

    ExxonMobil inscrit une charge de 17 à 20 milliards USD dans …

    New York: La major pétrolière ExxonMobil, affectée par la chute des prix de l'énergie depuis le début de la pandémie, a décidé...

    lundi 30 novembre 2020 à 22:01

    Le pétrole recule après la première journée du sommet Opep+

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé lundi à l'issue de la première journée d'une réunion cruciale de l'Organisation des...

    lundi 30 novembre 2020 à 21:08

    L'Opep remet à mardi ses discussions sur les coupes de produ…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), réunis par visioconférence lundi pour tenter d'arrêter une position commune sur...

    lundi 30 novembre 2020 à 12:32

    Le pétrole recule, les investisseurs prudents avant le somme…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse lundi, alors que le doute plane sur un accord des membres de l'Opep+ qui...

    dimanche 29 novembre 2020 à 06:46

    Or noir: l'Opep au chevet d'un marché toujours déprimé par l…

    Londres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés se réunissent lundi et mardi pour tenter de redonner un peu...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 24 novembre 2020 Stimulés par les espoirs suscités par le vaccin, les cours du pétrole ont atteint des niveaux inégalés depuis que la COVID-19 a commencé à se propager en mars et a fait dégringolé la demande de pétrole. Vers 16h00 à Paris, les prix évoluaient à la hausse de plus de 3%.

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite