Menu
A+ A A-

Hydrocarbures: OMV déçoit au 2T avec un bénéfice net plus faible qu'escompté

prix du petrole vienneVienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a annoncé jeudi un bénéfice net plus faible que prévu au deuxième trimestre, à 276 millions d'euros, après une perte nette de 928 millions d'euros un an plus tôt liée à la vente de sa filiale turque Petrol Ofisi.
Hors effets exceptionnels et effets de stocks, ce groupe intégré de la production à la distribution et employant 20.000 personnes dans le monde affiche un résultat opérationnel en hausse de 10% à 726 millions d'euros.

Inférieurs aux prévisions des analystes, ces résultats se sont traduits par une baisse de 2% de l'action OMV en début de matinée à la Bourse de Vienne, à 47,04 euros, dans un marché en baisse de 0,5%.

Le chiffre d'affaires ressort en progression de 11% à 5,7 milliards d'euros, tiré par la hausse des cours ainsi que par un accroissement de la production après l'achat d'un quart de Yuzhno-Russkoje, un des principaux champs gaziers russes.

Cette acquisition a permis à OMV de réaliser au deuxième trimestre une production quotidienne de 419.000 barils équivalent pétrole, en hausse de 81.000 barils conforme à ses objectifs pour l'ensemble de l'année.

Le groupe a toutefois reconnu avoir subi des effets négatifs liés à sa couverture des risques (hedging).

OMV a annoncé en mars vouloir faire croître de 70% d'ici 2025 son résultat opérationnel hors effets d'inventaires et effets exceptionnels, et présenté un plan de 10 milliards d'euros d'acquisitions d'ici 2025 avec l'objectif de faire passer sa production à 600.000 équivalents barils par jour.

Après avoir subi 1,3 milliard d'euros de pertes en 2015 en raison de l'effondrement des cours, OMV est redevenu bénéficiaire en 2017 (853 millions d'euros) après avoir rationalisé ses coûts et son portefeuille, vente de Petrol Ofisi à la clé.

Le groupe, qui a annoncé début avril l'achat de 20% de deux champs pétroliers off-shore à Abou Dhabi, a parallèlement annoncé la vente d'une usine à gaz en Turquie, pour un prix non divulgué, ainsi que la cession de sa filiale pakistanaise d'extraction pour 158 millions d'euros.


(c) AFP

Commenter Hydrocarbures: OMV déçoit au 2T avec un bénéfice net plus faible qu'escompté


    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    mardi 24 novembre 2020

    Loukoïl renoue avec les bénéfices au 3e trimestre mais reste…

    Moscou: Le numéro deux russe du pétrole Loukoïl a indiqué mardi avoir renoué avec les bénéfices au troisième trimestre, après un deuxième...

    vendredi 06 novembre 2020

    Enbridge: bénéfice en hausse au 3e trimestre mais moins qu'a…

    Montréal: Le groupe canadien Enbridge, premier opérateur d'oléoducs et de gazoducs d'Amérique du Nord, a annoncé vendredi une hausse de 4% de...

    mardi 03 novembre 2020

    Le bénéfice de Saudi Aramco plonge de 44,6% au 3e trimestre

    Ryad: Le bénéfice net d'Aramco a plongé de 44,6% au troisième trimestre 2020 par rapport à la même période l'année dernière en...

    vendredi 30 octobre 2020

    Total voit son bénéfice chuter mais se maintient dans le ver…

    Paris: Total a annoncé vendredi être parvenu à rester dans le vert au troisième trimestre malgré la chute des cours du pétrole...

    jeudi 29 octobre 2020

    Royal Dutch Shell redresse la barre au 3e trimestre

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell est revenu dans le vert au troisième trimestre et entend récompenser ses actionnaires, après...

    jeudi 29 octobre 2020

    Repsol réduit sa perte au 3e trimestre

    Madrid: Le pétrolier espagnol Repsol a essuyé une perte nette de 94 millions d'euros (100 millions de francs) au troisième trimestre dans...

    mercredi 28 octobre 2020

    Pemex affiche un bénéfice de 64 millions de dollars au 3e tr…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine Pemex, plus grande entreprise publique du pays, a annoncé mercredi un bénéfice de 64 millions de dollars...

    mercredi 28 octobre 2020

    Eni toujours dans le rouge du fait de la faiblesse des cours…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a réduit ses pertes au troisième trimestre, à 503 millions d'euros, mais reste fragilisé par...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 27 novembre 2020 à 20:07

    Le pétrole quasiment stable en attendant l'Opep+

    Cours de clôture: Les deux contrats de référence du pétrole brut ont fini proches de l'équilibre vendredi, dans un marché calme qui...

    vendredi 27 novembre 2020 à 11:59

    Le pétrole en ordre dispersé attend l'Opep+

    Londres: Les deux cours de référence du pétrole brut étaient partagés en première partie de séance européenne vendredi, dans un marché calme...

    vendredi 27 novembre 2020 à 10:57

    La soif de biocarburants cale pour la première fois en 20 an…

    Londres: La demande pour les biocarburants recule pour la première fois en deux décennies cette année, dans la foulée de la pandémie...

    jeudi 26 novembre 2020 à 13:40

    Repsol investira 18,3 milliards d'euros d'ici à 2025 pour se…

    Madrid: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a annoncé jeudi un plan d'investissement de 18,3 milliards d'euros (19,8 milliards de francs) d'ici 2025...

    jeudi 26 novembre 2020 à 12:12

    Le pétrole marque une pause en attendant le sommet de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient un peu de terrain jeudi, après avoir atteint la veille de nouveaux plus hauts en huit...

    mercredi 25 novembre 2020 à 21:40

    Le pétrole au plus haut depuis mars après les stocks américa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini au plus haut en huit mois mercredi, portés par une baisse inattendue des...

    mercredi 25 novembre 2020 à 17:49

    🛢️ USA: les stocks commerciaux de pétrole brut en baisse

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont un peu reculé aux Etats-Unis la semaine dernière, déjouant les attentes des analystes...

    mercredi 25 novembre 2020 à 13:07

    Le pétrole grimpe, les investisseurs misent sur les vaccins …

    Londres: Les cours du pétrole continuaient de grimper mercredi, le Brent s'approchant des 50 dollars le baril, portés par les avancées des vaccins...

    mardi 24 novembre 2020 à 22:18

    Le pétrole au plus haut depuis mars, espoirs sur des vaccins

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en forte hausse mardi, le Brent et le WTI retrouvant même leur niveau...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 24 novembre 2020 Stimulés par les espoirs suscités par le vaccin, les cours du pétrole ont atteint des niveaux inégalés depuis que la COVID-19 a commencé à se propager en mars et a fait dégringolé la demande de pétrole. Vers 16h00 à Paris, les prix évoluaient à la hausse de plus de 3%.

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite