Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, plombé par le nombre de puits américains

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, la hausse hebdomadaire du nombre de puits actifs aux Etats-Unis confirmant le pessimisme des investisseurs sur l'équilibre du marché mondial.
Vers 10H25 GMT (12H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 46,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 35 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat d'août cédait 35 cents à 43,88 dollars.

Les cours de l'or noir confirmaient leur baisse de vendredi et s'approchaient de leur plus bas de l'année, atteint en juin.

"La fin de la semaine dernière a été marquée par les données de (l'entreprise privée) Baker Hughes, qui montrent une reprise de la croissance du nombre de puits actifs aux Etats-Unis (avec 7 puits actifs de plus par rapport à la semaine dernière)", ont noté les analystes de JBC Energy.

Alors que le marché mondial est plombé par une surabondance de l'offre, les producteurs américains ne se laissent pas décourager par la baisse des prix et continuent de relancer leur production, notamment dans le pétrole de schiste.

Les marchés se désolaient également de voir le Nigeria et la Libye relancer leur production.

Si les deux producteurs africains sont membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), ils avaient été exempté de l'accord de limitation de la production qui lie le cartel à d'autres producteurs, dont la Russie.

Les deux pays africains ont été invités à participer à la réunion de suivi de cet accord qui se tiendra le 24 juillet en Russie, a déclaré le ministre koweïtien du pétrole Essam al-Marzouk, a rapporté l'agence Bloomberg.

"L'OPEP et la Russie doivent se faire à la vérité, la production augmente ailleurs et dilue leurs efforts de réduction de l'offre. Le Nigeria, la Libye et le pétrole de schiste américain sont les principaux obstacles à l'accord, car l'augmentation de leur production limite les gains des prix du pétrole. La production de schiste devrait continuer d'augmenter au fil de 2018", ont prévu les analystes de BNP Paribas, qui ont nettement revu à la baisse leurs objectifs de prix pour le baril.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, plombé par le nombre de puits américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 30 octobre 2020 à 21:03

    Les cours du pétrole enregistrent leur pire semaine depuis a…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini sur une fausse note vendredi, en conclusion de la pire semaine en cinq...

    vendredi 30 octobre 2020 à 13:53

    Victime du plongeon du baril, ExxonMobil subit une perte

    New York: Le géant américain du pétrole ExxonMobil vient de passer son troisième trimestre de suite dans le rouge à cause d'une...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:28

    Chevron, affecté par la chute du prix du baril, passe dans l…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron, affectée par la chute des cours du brut et de ses marges depuis le début...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:18

    Total voit son bénéfice chuter mais se maintient dans le ver…

    Paris: Total a annoncé vendredi être parvenu à rester dans le vert au troisième trimestre malgré la chute des cours du pétrole...

    vendredi 30 octobre 2020 à 12:14

    Les cours du pétrole peinent à finir la semaine sur une bonn…

    Londres: Les prix du pétrole n'arrivaient pas à se maintenir à flot vendredi, en conclusion d'une terrible semaine pour les cours, préoccupés...

    jeudi 29 octobre 2020 à 20:59

    Craintes pour la demande: le pétrole chute encore de plus de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore chuté jeudi pour la deuxième séance consécutive, au plus bas depuis début juin...

    jeudi 29 octobre 2020 à 17:04

    ExxonMobil va supprimer environ 1900 emplois aux Etats-Unis

    Washington: Le pétrolier américain ExxonMobil, affecté par la baisse de la demande et la chute des prix du pétrole en raison de...

    jeudi 29 octobre 2020 à 13:29

    Le pétrole flanche de nouveau devant les inquiétudes sur la …

    Londres: Les cours du pétrole plongeaient jeudi de plus de 5% pour la deuxième séance consécutive, plombés par la propagation rapide du...

    jeudi 29 octobre 2020 à 12:10

    Le pétrole au plus bas depuis quatre mois, peur sur la deman…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau en forte baisse jeudi, touchant un plus bas depuis le 15 juin, alors que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite