Menu
RSS
A+ A A-

Plombé par les craintes de surproduction, le pétrole finit en baisse

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi à New York, les inquiétudes sur une surabondance de l'offre, à court comme à plus long terme dominant à nouveau le marché.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a perdu 88 cents à 43,03 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, a lui aussi reculé, de 82 cents à 45,77 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le prix du brut prend en compte les marchés mondiaux et sur ces marchés mondiaux la production en provenance du Nigeria revient et il semble que la Libye reprenne ses exportations dans le très proche futur", a indiqué James Williams de WTRG Economics.

Les attaques régulières de groupes armés sur les infrastructures pétrolières depuis le début de l'année avaient fait chuter la production du Nigeria et lui avait fait perdre sa place de premier producteur de brut en Afrique.

En Libye, le gouvernement a promis jeudi une reprise imminente des exportations après l'annonce par les autorités non reconnues qu'elles allaient confier à la compagnie nationale l'exploitation des principaux terminaux pétroliers du pays, dont elles continueront toutefois d'assurer la surveillance.

- Facteurs temporaires

A plus long terme, les chances d'un rééquilibrage du marché ne semblent guère meilleures comme l'ont indiqué cette semaine deux rapports respectivement publiés par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) lundi, et par l'Agence Internationale de l'Energie (AIE), mardi.

"L'AIE montre que la surabondance de pétrole va se poursuivre cette année. Nous avons vu la production iranienne augmenter à nouveau en août revenant pleinement à son niveau d'avant les sanctions", a détaillé John Kilduff de Again Capital.

Une tendance générale confirmée par le rapport de l'OPEP, qui anticipe un déclin moins rapide que prévu de la production des pays non membres du cartel.

Ce sentiment dominant de surabondance durable a fait reculer sur la semaine le cours du baril de brut WTI, coté à New York, de 5,93%.

La hausse de jeudi, dans la foulée des prix des produits raffinés profitant de l'interruption partielle d'un oléoduc américain transportant habituellement de l'essence entre le Texas (sud) et la côte nord-est du pays a donc été complétement effacée.

"Les facteurs temporaires ne peuvent pas apporter un soutien de long terme aux cours du pétrole", ont indiqué les analystes de Commerzbank dans une note.

Colonial Pipeline, qui exploite l'oléoduc en question a indiqué dans un communiqué vendredi qu'elle espérait le "remettre en service la semaine prochaine".

Plus spécifiquement aux Etats-Unis, l'activité de forage a encore augmenté selon les données du groupe privé Baker Hughes ce qui laisse craindre que la production américaine pourrait se redresser après avoir beaucoup baissé en début d'année.

Le renforcement du dollar, soutenu par les chiffres de l'inflation, a également pesé sur le cours du pétrole, libellé dans cette monnaie, car cela renchérit son prix pour les pays utilisant d'autres monnaies de réserve.

(c) AFP


Commenter Plombé par les craintes de surproduction, le pétrole finit en baisse

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite