Menu
A+ A A-

Services pétroliers: les Etats-Unis s'opposent à la fusion Halliburton-Baker Hughes

prix du petrole New YorkNew York: Les Etats-Unis ont annoncé mercredi s'opposer à la fusion à 34,6 milliards de dollars entre Halliburton et Baker Hughes, numéros 2 et 3 des services pétroliers, pour des problèmes de concurrence et risques de hausse des prix.
Le département de la Justice (DoJ) a ainsi intenté une action auprès des tribunaux pour obtenir le gel de la transaction, comme l'exige la procédure américaine, selon un communiqué.

La fusion proposée entre Halliburton et Baker Hughes éliminerait une concurrence essentielle, déséquilibrerait le marché de l'énergie et nuirait aux consommateurs américains, a affirmé le DoJ, indiquant avoir porté plainte devant un tribunal du Delaware (nord-est) où les deux groupes sont enregistrés même s'ils ont leurs sièges respectifs à Houston (Texas).

Avec le franco-américain Schlumberger, Halliburton et Baker Hughes dominent ce secteur, actuellement en pleine crise du fait de la chute des cours du pétrole et de la réduction des investissements qu'elle provoque. Tant Halliburton que Schlumberger ont annoncé plusieurs milliers de suppressions d'emplois.

Cette opération est sans précédent en matière de questions relatives à la concurrence et de concentration qu'elle soulève, ajoute le DoJ.

Suite à cette annonce, Halliburton progressait à Wall Street gagnant 4,45% à 35,93 dollars et Baker Hughes de 4,22% à 41,02 dollars vers 14h30 GMT. Les incertitudes entourant la fusion pesaient sur les titres des deux groupes depuis plusieurs mois.

La Commission européenne a de son côté également ouvert en janvier une enquête approfondie sur cette opération.

Dans un communiqué commun, les deux groupes ont indiqué qu'ils entendaient s'opposer vigoureusement à la plainte des autorités antitrust américaines qu'ils accusent d'être parvenues à la mauvaise conclusion dans l'évaluation de l'opération et d'avoir pris une décision contre-productive.

Face aux réticentes des autorités de la concurrence, Halliburton avait déjà proposé de céder des activités représentant plusieurs milliards de dollars. Le groupe a indiqué mercredi que cela devrait être plus que suffisant pour répondre aux préoccupations du DoJ.

Celui-ci a rétorqué dans son communiqué que les cessions proposées permettraient à Halliburton de conserver les meilleurs actifs des deux groupes tout en vendant les moins importants à un tiers.

Halliburton réalise un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 23,6 milliards de dollars et emploie 65.000 personnes. Baker Hughes, de son côté, affiche un chiffre d'affaires de 15,7 milliards de dollars et emploie 43.000 personnes.

Par comparaison, le chiffre d'affaires de Schlumberger est de 35,5 milliards de dollars pour 95.000 employés.

Halliburton a compté parmi ses dirigeants le républicain Dick Cheney qui avait été successivement secrétaire à la Défense américain dans les années 1990 puis vice-président dans les années 2000.

(c) AFP

Commenter Services pétroliers: les Etats-Unis s'opposent à la fusion Halliburton-Baker Hughes


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 20 juillet 2019 à 16:55

    L'Iran sourd aux appels à libérer un pétrolier battant pavil…

    Londres: L'Iran restait samedi sourd aux multiples appels à libérer un pétrolier battant pavillon britannique arraisonné dans le détroit d'Ormuz, le Royaume-Uni...

    samedi 20 juillet 2019 à 12:03

    Le pétrolier britannique impliqué dans un incident en mer av…

    Genève: Le pétrolier britannique Stena Impero a été impliqué dans un incident avec un bateau de pêche avant d'être confisqué par les...

    samedi 20 juillet 2019 à 11:52

    Le pétrole en hausse après l'arraisonnement d'un pétrolier b…

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, après plusieurs jours de baisse, poussés en fin de séance par...

    vendredi 19 juillet 2019 à 11:40

    Le pétrole en hausse après que Washington a annoncé la destr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, aidés par l'accroissement des tensions entre les États-Unis et l'Iran dans...

    jeudi 18 juillet 2019 à 21:27

    Le pétrole baisse face au surplus d'offre et aux tensions co…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé pour la sixième séance de suite jeudi, réagissant à la crainte d'une offre...

    jeudi 18 juillet 2019 à 12:09

    Le pétrole morose au lendemain des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole remontaient sans entrain jeudi en cours d'échanges européens, après avoir souffert la veille, notamment du fait d'un...

    mercredi 17 juillet 2019 à 21:37

    Le pétrole recule avec la baisse de la demande américaine d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé pour la troisième journée de suite mercredi, lestés par l'annonce d'une hausse surprise...

    mercredi 17 juillet 2019 à 17:14

    USA: les stocks de pétrole brut baissent pour la cinquième s…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé conformément aux attentes la semaine dernière aux Etats-Unis, baissant pour la cinquième semaine...

    mercredi 17 juillet 2019 à 10:36

    Le pétrole remonte un peu après sa chute de mardi et avant l…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi au début des échanges européens après leur chute de mardi sur fond de signaux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 10 juillet 2019 Lors de la semaine achevée le 5 juillet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 9,5 millions de barils pour s'établir à 459,00 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient un repli de 2,9 millions de barils.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite