Menu
A+ A A-

USA: forte hausse des stocks de brut, ceux de fioul de chauffage baissent

prix du petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut ont augmenté plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par le département américain de l'Énergie (DoE).
Lors de la semaine achevée le 15 janvier, les réserves commerciales de brut ont monté de 4 millions de barils pour atteindre 486,5 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg avaient tablé sur une progression de juste 2,2 millions de barils.

Le chiffre officiel est toutefois légèrement moins mauvais, dans un contexte de déprime du marché lié aux excédents, que les estimations de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API), qui avait annoncé mercredi un gonflement de 4,6 millions de barils.

Les réserves de brut restent proches de niveaux pas vus à cette période de l'année depuis au moins 80 ans, comme l'a encore une fois souligné le DoE. Elles enregistrent une progression de 22,3% par rapport à la même période de l'an dernier.

Les réserves d'essence ont une nouvelle fois fortement augmenté, à hauteur de 4,6 millions de barils, enregistrant une hausse bien supérieure à la progression de 1,9 million de barils prévue par les experts de Bloomberg, mais tout juste inférieure à celle prédite par l'API (+4,7 millions).

Elles sont bien au-dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne en cette époque de l'année, et s'affichent en hausse de 1,7% par rapport à la même époque en 2015.

Une bonne surprise a été fournie par les stocks de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc.), qui ont enregistré une baisse d'un million de barils d'une semaine sur l'autre, alors que les experts de Bloomberg attendaient une progression de 800.000 barils et l'API de 1,5 million de barils.

Malgré un coup de froid aux Etats-Unis qui a sollicité les chaudières après une début d'hiver exceptionnellement doux, ils progressent toutefois de 20,5% par rapport à l'an dernier et restent proches de la limite supérieure de la fourchette moyenne à cette période de l'année.


- Production en hausse

Très surveillée par les analystes, la production américaine a de nouveau légèrement progressé, à hauteur de 8.000 barils par jour (bj), à 9,235 millions de bj.

Egalement suivies de près, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), qui servent de référence au pétrole échangé à New York, ont encore un peu progressé à hauteur de 200.000 barils à 64,2 millions, alors que l'API avait tablé sur une progression moitié moins forte.

Toutes catégories confondues, les stocks pétroliers américains ont progressé de 6,6 millions de barils.

Du côté de la demande, sur les quatre dernières semaines, les États-Unis ont consommé en moyenne 19,3 mbj de produits pétroliers, soit 1,8% de moins que l'année précédente à la même époque.

Durant la même période, la demande de produits distillés a chuté de 15,4% et celle d'essence a baissé de 2,8%, dans les deux cas sur un an.

Les raffineries américaines ont encore un peu ralenti la cadence, fonctionnant à 90,6% de leurs capacités contre 91,2% la semaine précédente.

Vers 16H30 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars accélérait sa hausse enclenchée en cours d'échanges dans le sillage de Wall Street, et gagnait 90 cents à 29,25 dollars.

(c) AFP

Commenter USA: forte hausse des stocks de brut, ceux de fioul de chauffage baissent


    Les Stocks de pétrole brut

      -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 07 décembre 2018 à 21:29

    Le pétrole bondit après l'accord entre l'Opep et ses alliés

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi alors que les membres de l'Opep et leurs alliés...

    vendredi 07 décembre 2018 à 20:28

    L'Opep et Moscou réduisent leur production, le pétrole se re…

    Vienne: L'Opep et ses alliés menés par la Russie vont abaisser leur production d'1,2 million de barils par jour pour les six...

    vendredi 07 décembre 2018 à 18:49

    Pétrole trop cher ? L'Arabie saoudite appelle les Etats à mé…

    Vienne: Alors que les principaux pays producteurs de pétrole ont décidé vendredi de réduire leur production afin de soutenir les cours, l'Arabie...

    vendredi 07 décembre 2018 à 17:12

    L'Opep et ses alliés s'entendent pour baisser la production …

    Vienne: L'Opep et ses alliés dont la Russie ont annoncé vendredi une baisse commune de leur production de 1,2 million de barils...

    vendredi 07 décembre 2018 à 16:55

    L'Opep et ses alliés proches d'un accord de baisse de la pro…

    Vienne: L'Opep et ses alliés dont la Russie s'apprêtaient vendredi à annoncer un accord de limitation substantielle de la production de brut...

    vendredi 07 décembre 2018 à 16:14

    "Gilets jaunes": le dépôt pétrolier de Lucciana bl…

    Bastia: Le dépôt pétrolier de Lucciana en Haute-Corse a été bloqué quelques heures vendredi par une trentaine de "gilets jaunes" et de...

    vendredi 07 décembre 2018 à 15:44

    Le cours du pétrole bondit de 5% en pleines discussions de l…

    Londres: Les cours du pétrole ont bondi vendredi de 5% juste après une réunion des pays membres de l'Opep à Vienne et...

    vendredi 07 décembre 2018 à 14:42

    Kenya: de hauts responsables arrêtés après la disparition de…

    Nairobi: Cinq responsables de la Société kényane pour les oléoducs (KPC), dont son directeur, ont été arrêtés vendredi à la suite de...

    vendredi 07 décembre 2018 à 12:04

    Le pétrole stable, le marché scrute les rencontres de Vienne

    Londres: Les prix du pétrole étaient stables vendredi matin en cours d'échanges européens, le marché attendant la fin des rencontres des pays...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite