Menu
A+ A A-

Le pétrole finit presque à l'équilibre à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole sont restés pratiquement à l'équilibre mercredi à New York, les inquiétudes entourant les opérations russes en Syrie parvenant presque à annuler les craintes d'une demande anémique liées à de mauvais chiffres en Chine et aux Etats-Unis.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a cédé juste 2 cents à 46,64 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance a cédé 9 cents à 49,15 dollars le baril sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Nous restons aux prises avec de mauvaises statistiques économiques", a commenté John Kilduff, de Again Capital.

Selon Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, le marché a notamment été refroidi par la faible (+0,1%) progression des ventes de détail en septembre aux États-Unis, confirmant le ralentissement de la croissance dans le pays, plus gros consommateur de pétrole au monde.

Par ailleurs en Chine, l'indice des prix à la consommation en Chine a chuté plus que prévu en septembre, pendant que l'indice des prix à la production plongeait, témoignant une nouvelle fois de l'affaissement de la croissance dans la deuxième économie mondiale.

Devant ces mauvaises statistiques, il y a "une anxiété légitime des investisseurs à propos de la conjoncture mondiale, ce qui fait craindre une demande en pétrole faible dans les prochains mois et, par conséquent, un excès d'offre persistant", poursuivait Christopher Dembik.

"Les espoirs de retrouver un marché pétrolier plus équilibré début 2016 ont été douchés par les dernières prévisions de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE)", notait de son côté Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.

Dans son dernier rapport, l'AIE a en effet une fois encore augmenté ses prévisions pour la demande mondiale de pétrole en 2015, s'attendant à une augmentation de 1,8 million de barils par jour (mbj), mais elle envisage seulement une croissance de 1,2 mbj l'année prochaine, soit moins que prévu précédemment.

Le marché a toutefois tenté plusieurs brèves incursions en territoire positif en fin de séance, aiguillonné par les inquiétudes géopolitiques liées à la Syrie, qui apportent un peu de soutien aux cours, selon M. Kilduff.

L'ambassadeur de Russie en Syrie a soutenu mercredi que nombre de combattants présentés par les Occidentaux comme "rebelles" au régime de Bachar al-Assad n'étaient que des "extrémistes" et des "terroristes".

Moscou et Washington ont par ailleurs confirmé qu'au moins un avion russe et un de la coalition s'étaient retrouvés à quelques kilomètres à peine l'un de l'autre samedi, révélant le risque que leur engagement en Syrie ne dégénère en conflit russo-américain, comme l'a ouvertement craint le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 21:50

Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

mardi 13 novembre 2018 à 21:15

Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite